fbpx

Premiers cas de Coronavirus au Mali : on peut craindre le pire

Les deux premiers cas de  malades du Coronavirus au Mali ont été officialisés par un communiqué du gouvernement. Ce 25 Mars 2020  marque le premier acte de l’histoire de la maladie du Coronavirus au Mali.

Communiqué du gouvernement du Mali annonçant les deux premiers cas de coronavirus au Mali
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Communiqué du gouvernement du Mali annonçant les deux premiers cas de coronavirus au Mali

Si ces deux cas positifs ont été importés de la France via les vols commerciaux, on ne peut pas accuser le gouvernement malien d’avoir laissé entrer des compatriotes. Par contre le gouvernement savait depuis le 1er Mars 2020 qu’une menace de ce type planait sur ses populations. La seule disposition efficace à prendre dès le début du mois était le confinement de chaque passager en provenance des pays fortement touchés. On a laissé faire comme si nous avons un pouvoir sur les événements.

Les deux premiers cas de Coronavirus au Mali ne sont qu’une indication sur ce qui pourrait être la carte du malienne du Covid-19 en ce moment.

Un détail dans le communiqué donne froid dans le dos. Puisque les deux malades sont entrés au Mali les 12 et 16 Mars et que nous sommes le 25 Mars, on en déduit que le Covid-19 se balade dans la nature au Mali depuis au moins 13 jours. De Bamako à Kayes il sera difficile de remonter la traçabilité du virus à travers les mouvements de notre patient Zéro.

La carte mondiale détaillée du coronavirus

Ce n’est pas faute d’avoir alerté ce gouvernement sur la nécessité de garder les nouveaux entrants en quarantaine. Un état qui s’est déclaré en guerre contre le Coronavirus doit se donner les moyens de confiner les personnes à risque. Aucun calcule économique ne peut démontrer que le confinement des personnes à risque est plus coûteux que le remède contre la maladie de quelques patients, ceux qu’ils ont contaminé et la psychose qui en résulte. L’état régalien a les moyen de réquisitionner des hôtels et des  résidences pour confiner le risque humain.

Les deux premiers cas de Coronavirus au Mali confirment les craintes de tous les lanceurs d’alertes.

En conclusion, nous pouvons affirmer que les maliens vivront à compter de ce 25 Mars avec la peur de la contamination. En effet, ces deux personnes vivants à Bamako et à Kayes ont eu temps nécessaire de répandre le Covid-19 dans leurs familles, quartiers et partout ou ils ont fréquenté d’autres maliens.   Va-t-on tester toutes les personnes qui ont été en contact avec ces deux maliens? Va-t-on aller plus loin dans la prévention en stoppant la campagne électorale? Est-ce que les mosquées seront fermées? De la réponse à ces question, les maliens sauront s’ils comptent pour le gouvernement.

 

 

Yaya Nianiouma MALLE alias Elijah de BLA

 

 

 

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :