fbpx

Le COVID-19 en Afrique, subit une analyse très négative de la part des médias et personnalités Occidentaux. Une condescendance habituelle de leur part en vers l’Afrique. Mais cette fois la société civile et le secteur privé africains se sont mobilisés. Cette image victimaire du continent est remplacée par des populations et des entreprises fortement mobilisées pour lutter contre cette pandémie.

<h1> Le COVID-19 en Afrique : la négativité des Occidentaux</h1>

Les nombreux articles alarmistes sur les éventuels effets catastrophiques du COVID-19 en Afrique. On se souvient des propos du président français lors de son allocution sur la mise en place du confinement en France, où celui-ci a dit ‘nous devons soutenir nos amis africains’. Ou encore les propos des 2 médecins français en direct dans une émission de télé où ils ont évoqué la possibilité de réaliser les tests de vaccin anti COVID-19 en Afrique. Car le continent ne dispose pas de moyens matériels suffisant. Les propos les plus choquants sont ceux de Melinda Gate, lors d’une interview sur CNN début avril où elle déclare ‘je vois des cadavres partout en Afrique’. 

Lire aussi : COVID-19, la maladie qui tue aussi les noirs en Occident

<h2> Le COVID-19 en Afrique : la réplique des Africains</h2>

Les Africains n’ont pas attendus Melinda Gates avant de se mobiliser contre cette pandémie. La mobilisation du continent s’est exprimée à tous les niveaux. La solidarité a toujours été de mise dans les environnements fragiles économiquement. De nombreux citoyens avec des revenues confortables ont fait des dons en nature et monétaire envers leurs proches et entourage. Afin de lutter contre le chômage, ceux qui peuvent continuent à payer le salaire de leurs employés sinon une partie. Certains distribuent des repas dans leurs quartiers. Même les classes populaires aident comme ils peuvent les moins favorisés, souvent avec des denrées alimentaires.

Et bien sûr il y’a les actions des hommes d’affaires, au Nigéria un groupe d’hommes d’affaires en partenariat avec la banque centrale du pays à débloquer près de 50 millions d’euros. Les géants de l’agroalimentaire ont fait d’importants dons en nature avec la distribution de tonnes de denrées alimentaires. Une entreprise du secteur immobilier a mis en place un centre de traitement des malades du corona virus à Lagos.

Au Kenya, les assureurs se sont engagés à rembourser les frais de santé liés au corona virus. De nombreux pays de la zone CEDEAO (Bénin, Mauritanie, Togo etc) ont bénéficié de dons en matériels de santé de la part de l’entreprise Arise.

Il est impératif de maintenir ce type de mobilisation de la part du secteur privé. Nous pouvons tous contribuer à l’autonomie du continent et cesser la mendicité.

Sisi Abeni

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :