fbpx

Le COVID-19 semble toucher conséquemment les populations noires en Occident. Nous allons étudier la situation en France, en Angleterre et aux USA.

COVID-19 : la population noire affectée aux USA

Les chiffres sont impressionnants et affolants à la fois, dans les villes à forte population noire américaine comme Detroit, Chicago ou la Nouvelle orléans. La Louisiane, l’état où se trouve la Nouvelle Orléans (40% de la population est Afro Américaine) a le 4e taux le plus élevé de COVID-19 du pays. Les chiffres dévoilent qu’un peu plus de 70% des décès liés au COVID-19 sont des noirs américains.

La ville de Detroit qui se trouve dans l’état du Michigan avec une population à 80% noire a aussi le taux le plus élevé de cas de décès soit 40%. 

Quant à la ville de Chicago dans l’état de l’Illinois elle n’est pas en reste. Les Afro Américains représentent seulement 30% de la population mais 70% des cas de COVID-19 de la ville et plus de la moitié des décès enregistrés dans l’Illinois.

Dans le cas des Afro-américains la pandémie liée au COVID-19 révèle alors une injustice raciale, sociale et économique. En effet c’est une communauté qui est plus frappée que les autres tout d’abord à cause de sa fragilité financière. Une situation qui a un effet domino sur leur état de santé. Les Afro-américains sont plus affectés par les maladies chroniques (asthme, diabète, hypertension, maladies cardiaques, etc) que les autres communautés. De même que l’obésité, ce qui les rend plus fragiles donc plus exposés à une pandémie. Ils ont également moins accès à une bonne assurance maladie avec donc pour effet une plus vulnérable.

Lire aussi

COVID-19, la maladie qui tue surtout les noirs en Occident
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

COVID-19, la maladie qui tue surtout les noirs en Occident

COVID-19 : la population noire affectée en France

La France est l’un des pays en Europe qui accueille la plus forte population africaine. Les statistiques ethniques n’existent pas mais la Seine saint denis regroupe en grande population d’Africains. C’est également le département le plus pauvre. Et tout comme aux USA le COVID-19 tue particulièrement dans les zones à forte concentration africaine. La Seine saint denis, est un département qui affiche une surmortalité impressionnante. Sa mortalité a progressé de 47% entre mars 2019 et mars 2020. Par ailleurs sa population est plus jeune que celle de certains département comme les Hauts de seine ou le Val de marne et pourtant elle reste plus impactée. Le taux de pauvreté de 30% traduit l’inégalité sociale dont souffre ses habitants. Le département est également affecté par les déserts médicaux. Plus de la moitié de son territoire constitue une zone d’intervention prioritaire de lutte contre la désertification médicale. L’inégalité économique fragilise aussi fortement ses habitants. Les professions que ceux-ci occupent (infirmier, ambulancier, aide-soignant, livreur, caissier etc) les exposent à la maladie bien plus que le reste de la population. Et pour finir, la densité de son territoire avec des logements exigus où vivent des familles nombreuses ou encore les nombreux bidonvilles. Des facteurs qui accélèrent la propagation du virus.

COVID-19 : la population noire affectée au Royaume Uni

Les noirs et autres minorités représentent seulement 13% de la population au Royaume Uni. Mais ils constituent un tiers des cas de corona virus. Le pays enregistre également un taux impressionnant de mortalité auprès des médecins issue des minorités. Cela peut s’expliquer par la surreprésentation des minorités dans le corps médical tels que les Indiens ou les Nigérians. Les motifs de cette situation semblent les mêmes qu’aux USA et en France. Les minorités représentent une grande partie de la population pauvre. Par ailleurs, ils exercent des fonctions qui les exposent fortement. Et sont sujets à des maladies chroniques qui les fragilisent face à ce virus.

Cette pandémie met en lumière la situation fragile dans laquelle se trouve les populations noires en Occident. Celle-ci étant le résultat d’un racisme structurel qui se traduit sur le plan économique, social et de la santé.

Le paradoxe est que dans les pays du nord le COVID-19 affecte en grand nombre les noirs pauvres. Et en Afrique à ce jour c’est surtout les populations aisées qui sont touchées car ayant les moyens de voyager.

Sisi Abeni

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :