Winnie Mandela, sa lutte acharnée pour son peuple

Winnie Mandela a rejoint nos ancêtres il y’a une semaine. A travers cet article nous souhaitons saluer sa mémoire et sa dévotion constante pour son peuple. Winnie Mandela, était avant tout une combattante très impliquée dans la lutte contre l’apartheid.

Bien sûr sa détermination pour l’abolition de ce système raciste et inhumain s’est fait main dans la main avec son illustre ex mari Nelson Mandela. Mais il est important de rappeler que Winnie Mandela était aussi une figure emblématique du combat contre l’apartheid au même titre que le premier président noir de l’Afrique du Sud. Tout comme lui, elle a aussi subi des sévices ignobles, comme la torture, le viol, l’isolement, l’emprisonnement et la mise sous surveillance. C’est en octobre 1958 que sa lutte s’est intensifiée, après avoir pris part à une marche de femmes organisée par la ligue des femmes de l’ANC (African National Congress).

« Winnie Mandela, était avant tout une combattante très impliquée dans la lutte contre l’apartheid ».

Winnie Mandela enceinte ainsi que 1000 autres femmes furent arrêtées, leur détention en prison dura plusieurs semaines où elle pris conscience des conditions inhumaines dans les prisons sud africaines. C’est après cet évènement qu’elle sortie de l’ombre de son mari, et que le régime sanglant de l’apartheid pris conscience du danger qu’elle pouvait représenter pour eux.

A lire aussi : La lutte des femmes africaines contre l’impérialisme blanc

Les femmes africaines ont toujours contribué à la lutte contre l’impérialisme blanc et les femmes sud africaines n’y ont pas échappé. Après l’emprisonnement de son mari le gouvernement fit tout en son pouvoir pour faire de sa vie un cauchemar. Ils ont intensifié les raids chez elle et ont limité ses movements à son quartier. En 1969 après un raid particulièrement violent de sa maison elle est mise à l’isolement pendant 7 mois. Sa participation à l’abolition de l’apartheid est indéniable, d’ailleurs dans son pays Winnie Mandela était appelée la mère de la nation.

« On dit souvent que “derrière chaque grand homme il y’a toujours une femme”, et bien le couple Mandela n’échappe pas à cette règle. »

Winnie & Nelson Mandela le jour de sa libération le 11 février 1990Winnie & Nelson Mandela le jour de sa libération le 11 février 1990
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Winnie & Nelson Mandela le jour de sa libération le 11 février 1990

On dit souvent que “derrière chaque grand homme il y’a toujours une femme”, et bien le couple Mandela n’échappe pas à cette règle. Le combat de Nelson Mandela pendant 27 ans derrière les barreaux aurait été vain sans les actions de sa femme. Le schéma de la famille dans beaucoup de cultures en Afrique implique un rôle important aussi bien de l’homme que de la femme. C’est donc tout naturellement que malgré un mari emprisonné et torturé, Winnie Mandela n’a jamais failli à sa mission de contribuer à sa façon à la lutte contre ce régime négrophobe symbole de l’impérialisme blanc. Et même après leur séparation, elle n’a jamais cessé d’oeuvrer activement au sein de l’ANC et cela jusqu’à sa mort.

L’Afrique doit beaucoup à ce couple qui a sacrifié près de 30 de sa vie pour l’abolition en terre africaine de ce régime opprimant les noirs et les privant des droits humains fondamentaux. Winnie Mandela, est la représentation de la femme africaine dans toute sa splendeur. Une femme qui était prête à tout pour défendre l’intégrité et la suprématie de son peuple. Une femme dont on doit se souvenir pour son implication sans faille pour son peuple. C’est grâce à des personnages de ce rang que l’Afrique du Sud est passé d’un pays raciste dirigé par les blancs à un pays dirigé par l’ANC un partie politique créé par des noirs abolitionnistes pendant l’apartheid pour lutter contre ce régime infâme.

Merci “Mama Winnie”, reposez en paix.

Abeni, correspondante à Lagos

Pin It on Pinterest