fbpx

Protocole de traitement du Coronavirus : le Burkina Faso et le Bénin Coopèrent sur un essaie clinique

Pour tout pays qui se veut sérieux dans la riposte face au Coronavirus, une stratégie est nécessaire. Au-delà du plan d’attaque littéraire facilement fourni par nombreux états, un protocole de traitement du coronavirus doit être édifié. Le protocole de traitement du Coronavirus est la tête de gondole scientifique sur le front. Le terme ” front ” sied bien à la situation car la plupart des pays se sont déclarés en guerre contre le Coronavirus.

Le Burkina Faso fait partie de ces états africains à avoir mis en place un protocole de traitement du coronavirus à base de chloroquine et d’Apivirine

. Le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation  a mis en place une commission ad hoc nommé haut conseil de la recherche scientifique et de l’innovation.   Cette commission travaille en étroite collaboration avec l’académie nationale et l’institut de santé publique.

Les chercheurs de l’IRSS ( institut de recherche en  sciences de la santé ) ont proposé deux essais cliniques dans le cadres des travaux de la commission ad hoc. Le premier essaie dirigé par le Pr Hamidou TINTO est à base de chloroquine combinée avec l’azithromycine.

Il sera administré à 32 malades puis des études seront menées sur l’état de ces malades pour déduire de l’efficacité à grande échelle de son utilisation. Le second essaie clinique sous la houlette du Pr Sylvain OUEDRAOGO directeur de l’IRSS concerne l’Apivirine un anti rétroviral et anti viral.

L’Apivirine, un Phytomédicament provenant du Bénin a été utilisé par des burkinabé avec une amélioration de leurs états.

Avant de l’utiliser en masse, les autorités sanitaires ont décidé de mener un essaie clinique sur 32 malades. Le suivi des réaction et l’évolution de l’état des malades permettra de déterminer si le Burkina Faso adopte ce traitement en masse. Le Protocole de traitement du coronavirus élaboré par le Burkina Faso avec un produit made Bénin a été repris par les chercheurs béninois.

L’essaie clinique se fera donc simultanément dans les deux pays.

si ces deux essaies donnent des résultats positifs sur la santé des malades du Coronavirus, l’Afrique aura fait un pas de géant dans la guerre mondiale sanitaire.

Face à la pandémie du coronavirus, la coopération sanitaire se met en place dans la recherche clinique. Le Bénin et le Burkina Faso coopèrent autour d’un même protocole de traitement du coronavirus.

 

 

Yaya Nianiouma MALLE alias Elijah De BLA

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :