Nigéria, tout est dans les apparences. Les Nigérians aiment dirent ‘Nigeria is Africa and Africa is Nigeria’ (=Le Nigéria est l’Afrique et l’Afrique est le Nigeria) cela résume parfaitement leur mentalité. Le pays est en effet la première économie et la première nation du continent avec 190 millions d’habitants. Et n’oublions pas que c’est le premier producteur d’hydrocarbure en Afrique. L’union fédérale compte 30 milliardaires dont l’homme noir le plus riche au monde. Ainsi qu’environ 30 000 millionnaires. L’état de Lagos a un PIB supérieur à celui du Cameroun, du Sénégal et de la Côte d’Ivoire réunis. Le Nigéria est le seul pays en Afrique de l’ouest qui dispose d’une concession Porsche. Ou encore de nombreux immeubles comportant des appartements à plus d’un million de dollars.
Et pourtant au nigéria, tout est dans les apparences. Le pays souffre d’un manque criant d’infrastructures de base.

Incapacité à produire de l’électricité
Malgré sa statut de producteur de pétrole, à ce jour le pays est en incapacité quasi totale de produire de l’électricité. Sa capacité se limite à 7MG par mois, pour comparaison l’Afrique du sud avec une population de 56 millions d’habitants soit 3 fois moins que le Nigéria produit 40 000 MG par mois. Le Nigéria vend de l’électricité à son voisin le Bénin et dans la capitale Cotonou, la population dispose de presque 24h d’électricité. A ce jour les 4 raffineries dont disposent le Nigéria ont une capacité de seulement 400 000 barils par jour. Des difficultés qui empêchent le développement du pays et y rend la vie extrêmement chère. La compagnie d’électricité publique n’est en mesure de produire que 5 à 6 heures d’électricité par jour. Il est également fréquent que certains quartiers soient privés d’électricité plusieurs semaines d’affilées. Ce qui rend l’accès à l’électricité un véritable luxe. Au Nigéria chaque ménage dispose au moins d’un générateur. Les plus aisés peuvent s’offrir in invector (une batterie pour la maison) et des panneaux solaires.

Incapacité à disposer d’eau potable
Tout comme l’électricité, l’eau potable est une denrée rare au Nigéria et donc très chère. Personne ne dispose d’eau potable chez lui à moins qu’une fois de plus ce soit grâce à un dispositif personnel. L’eau est une denrée vitale, mais reste accessible à très peu de personnes. Même dans la capitale beaucoup ne disposent pas d’eau courante.

Nigéria, tout est dans les apparences : Les danfos, moyen de transport à Lagos (Nigéria)
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Nigéria, tout est dans les apparences : Les danfos, moyen de transport à Lagos (Nigéria)

Incapacité à développer des transports en commun
Malgré sa population importante le pays n’a toujours pas un système de transport en commun fiable. Le métro d’Abuja a été inauguré en juillet 2018 mais n’est toujours pas opérationnel. Et quant à celui de Lagos, il est en construction depuis des années. Une ville de 24 millions d’habitants comme Lagos ne propose quasiment que les minibus privés comme moyen de déplacement (appelé danfo). La grande partie des Lagosiens passent entre 4 et 5h par jour dans les transports. Des conditions de vie extrêmement difficiles.

Incapacité à développer un réseau aérien fiable
Le pays est grand, presque 2 fois la France. Étonnamment, l’ensemble du territoire est couvert par le réseau aérien. On compte 10 aéroports dont 4 sont internationaux et une dizaine de compagnies aériennes. Et pourtant aucun de ces aéroports ne répondent aux standards internationaux. L’aéroport de Lagos, concentrant la majorité du trafic peut-être traumatisant pour certains. Il est toujours bondé, l’accès y est très difficile (des embouteillages monstres), un racolage permanent des chauffeurs de taxi. Et bien sûr des demandes de backchich de la part des agents de l’immigration. Et quant aux compagnies aériennes, environ une dizaine et aucune n’est fiable. Elles accusent des retards quotidiens importants, et tiennent les passagers en otage.

Au Nigéria, tout est dans les apparences. La vie quotidienne de bon nombre de Nigérians est extrêmement difficile. Certains sont extrêmements riches mais la grande majorité vivent dans une extrême pauvreté.

Sisi Abeni

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :