Insécurité en 2017 au Mali: le PARENA donne les statistiques d’un carnage

Effective ou résiduelle, on caractérise l’insécurité au Mali selon l’approche qu’on a de la réélection du président Ibrahim Boubacar KEITA. Il est évident que le Mali est scindé en deux types d’analyses. Ceux qui prônent telle un dogme la paix, la sécurité, la bonne santé économique etc… sans apporter aucune preuve. Il y’a les analyses factuelles. Entre ceux deux analyses il y’a le peuple qui suit celui qui crie le plus fort son analyse.
Le parti d’opposition PARENA vient de s’inscrire dans la sphère des maliens qui produisent des analyses factuelles indiscutables. A travers un communiqué de presse relatif à l’insécurité dans notre pays. Le parti dresse un tableau qui retrace les statistiques de l’insécurité de 2013, année de l’élection du président IBK à aujourd’hui. L’insécurité a progressé conséquemment au Mali. Les chiffres ont connus une croissance exponentielle. Le nombre de morts imputables à l’insécurité a été multiplié par 6 tandis que le nombre de blessés par 91. La seule année qui a connu une légère baisse est l’année 2016.

L'insécurité au Mali est loin d'être résiduelle
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Le tableau de l’insécurité au Mali


Le communiqué du PARENA ne se contente pas de donner les chiffres bruts de victimes. Un second tableau réparti le nombre de victime pour la seule année 2017 selon les critères suivants:
-FAMA 436
-Barkhane 13
-MINUSMA 175
-Autres populations civils, assaillants ou présumés assaillants 638
L'insécurité au Mali: le tableau de répartition des victimes en 2017
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Le tableau des victimes de l’année 2017 lié à l’insécurité au Mali


A la lumière des ces chiffres qui n’ont pas été inventés, chacun pourra se faire une idée de l’état du Mali.
Le président de la république, son armée, sa gouvernance et le degré de civisme des maliens seront interpellés ici pour renverser cette tendance d’insécurité croissante.

Elijah De BLA

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :