Le génie de la musique africaine : Fela

Les habitants de Lagos ont eu la chance d’accueillir la troupe qui interprète la comédie musicale Fela and the Kalakuta queens dédiée à ce génie de la musique africaine les 2 dernières semaines de l’année 2017. Fela est certainement le premier artiste africain à bénéficier d’un tel honneur, l’occasion de rendre hommage à son oeuvre remarquable mais aussi à sa personne. Fela n’était pas seulement un artiste hors norme mais aussi un activiste politique très impliqué.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Fela : le génie de la musique africaine

La comédie
La comédie musicale dédiée au génie de la musique africaine a été produite et dirigée par Bolanlé Austen-Peters une nigériane, un véritable projet ambitieux et hors norme dont nous devons saluer l’intitiative. Le public a eu l’occasion de découvrir cette oeuvre du 17 décembre 2017 au 7 janvier 2018 à Lagos. Comme évoqué dans le nom il s’agit d’une oeuvre consacrée à Fela et ses danseuses dont la plupart était également ses épouses. On y découvre le role important que celle-ci ont joué dans sa carrière, les rôles principaux étant partagé entre Fela et celles-ci. Les artistes sont accompagnés par un live band, les dialogues sont essentiellement en pidgin (le créole Nigérian) et en Yorouba (la langue de Fela). Les artistes se sont parfaitement appropriés leur rôle et la qualité des équipements (éclairage, son) est irréprochable.

Fela le génie
Ce génie de la musique africaine a acquis ses lettres de noblesse à travers son oeuvre musical monumental. Fela est le premier artiste africain devenu internationalement connu grâce à son style musical, l’afrobeat. Il a été précurseur dans l’ouverture de la musique africaine, l’afrobeat est un style mélangeant la musique traditionnelle Yoruba avec la musique noire américaine telle que le funk, le blues ou le jazz à travers divers instruments. Un genre musicale qui a permis à la musique africaine de s’exporter hors du continent. Le génie de la musique africaine ne se contentait pas seulement de chanter, il a également mené une véritable bataille contre les autorités de son pays à travers celle-ci. Fela était le fils d’une activiste politique et féministe très connue Fumilayo Ransome Kuti. Il a donc repris dignement l’engagement de sa mère en dénonçant les exactitudes des dirigeants africains dans ses chansons. Un engagement qui lui a valu plusieurs séjours en prison, mais son oeuvre a inspiré et continue d’inspirer beaucoup d’artistes africains ainsi que la jeunesse sur le continent.

NDLR : Des dates supplémentaires (13 & 14/01)compte-tenu du succès de la comédie musicale

Abeni, correspondante à Lagos

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :