fbpx

Diplomate brouteur une autre méthode de la syberdélinquence

Le diplomate brouteur agit comme quelqu’un qui veut rentrer en contact avec nous, chacun de nous a déjà été contacté par une personne inconnue via un mail ou un message privé sur les réseaux sociaux. A l’origine, les approches étaient mieux élaborées. Malgré leur médiatisation et les précautions prises par les usagers du net et victimes en puissance des escrocs 2.0, ces derniers ne manquent pas d’astuces pour nous appâter. Ils n’y vont plus par quatre chemins. Sur Facebook, ils deviennent amis avec au moins l’un de vos contacts, affichent une image de profil qui vous installe dans un environnement de confiance puis s’adressent à vous avec un zeste de familiarité. Ils usurpent l’identité d’une personnalité qui est logiquement à l’abri du besoin des sommes qu’ils vous réclament.

L'approche de l'escroc
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

L’approche de l’escroc

Dans l’échange qu’ils établissent, au bout de quelques phrases, ils n’éprouvent aucune gêne à vous demander de venir en aide à un proche. Ils simulent un déplacement dans un pays autre que celui de leurs résidences et vous demandent de transférer une certaine somme d’argent à un proche hospitalisé dans un hôpital à Abidjan. Ils vous promettent de vous rembourser votre prêt dès leurs retours.

Ils vont jusqu’à insister sur la gravité de l’état de santé du proche et l’urgence du transfert d’argent. Grâce à un copier-coller, ils vous envoient rapidement les coordonnées du récipiendaire du transfert d’argent. Vus les contenus des discussions, on comprend vite que ces gens ne vous connaissent ni de près ni de loin.

Chacun de nous est averti, il faut analyser systématiquement ces types d’approches mercantiles qui n’augurent rien de positif pour votre portefeuille. L’usurpation d’identité sur le net est un marché en pleine expansion avec des sommes affolantes pour certaines victimes.

Les brouteurs assimilables aux africains sont une infime partie des escrocs du net. Les plus redoutables des escrocs sont ceux qui créent de faussent sociétés avec de vrais fausses identifications et qui vendent des services à prix d’or aux usagers. Les chiffres en questions n’ont rien à voir ceux des petits brouteurs d’Abidjan. Ces escrocs utilisent les grosses banques d’Europe pour extirper des millions d’Euros aux ministères et parfois aux commissariats de police. Ils sont moins médiatisés que les brouteurs car leurs victimes sont en général l’état donc nous. Les victimes des petits brouteurs sont les citoyens lambda qui vivent l’impact de ces escroquerie immédiatement d’où l’émotion qui en résulte.


Elijah De Bla

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :