fbpx

Terrorisme : DAESH et la Syrie auraient-t-elles colonisé la France?


Après chaque attentat ou tentative d’attentat en France, toutes les analyses font référence à la Syrie. Que ce soient les nombreux spécialistes de la géopolitique ou les politiques avides  des voix de la partie raciste de la France, l’émotion semble gagner les cerveaux.
Le niveau du débat est si bas que ça ne risque pas de voler haut sur BFM TV, itélé et tous ces médias qui semblent recevoir l’ordre de la même personne. Ce climat fait penser aux états d’Afrique francophone qui traînent la France dans la boue dès que le moindre petit souci les dépasse. Tous accusent DAESH et la Syrie

C’est impressionnant l’acuité des politiques français et des analyses qui feignent de savoir que DAESH est un produit qui rapporte autant qu’un produit financier du type Madoff.

La terre entière sait que DAESH ne fabrique ni armes ni munitions ni satellites géostationnaire ni logistiques de communication. Aussi cette organisation terroriste ne peut pas se payer autant de publicité dans le monde. Pourtant les pacifistes dans le monde peinent à étendre la bonne parole de paix. Il y a une arnaque visiblement dans cette nouvelle coutume de traiter le terrorisme.
Les propos bien-pensants évitent soigneusement d’accuser en première ligne l’état français qui a armé Al Nostra. En effet la branche d’Al Qaïda en Syrie baptisée Al Nostra a été qualifiée par la diplomatie française de « bons terroristes » car ces derniers ont promis la chute du président  Bachar Al Assad. Le fantasme de l’exécutif français est la chute du président Syrien. Tous les moyens deviennent bons pour le faire tomber y compris s’associer avec des groupes terroristes qu’on dit combattre. L’armée française arme dans un premier temps les terroristes d’Al Nostra.

La question est de savoir comment fait-on la différence au quotidien sur le terrain entre Al Qaïda, DAESH et Al Nostra?

Toutes ces données sont occultées par la droite comme la gauche dans le débat. La pensée unique accuse la Syrie et DAESH à base de bourrage de crâne écervelés. Après chaque attentat commis en France par un français qui n’a jamais mis les pieds en Syrie, l’aviation militaire française bombarde des civils en Syrie en semant la mort et la désolation. Par moment on se demande si la population française n’est pas complice par impôts interposés. Oui elle pourrait s’opposer aux frappes inutiles.
Il n’existe aucun lien entre tuer des syriens et le besoin de circonscrire le terrorisme en France. Depuis Janvier 2015 avec Charlie Hebdo et tout ce qui s’en est suivi, tous les attentats commis en France l’ont été par des résidents.
Les rares voix qui s’élèvent contre cette pensée unique sont éteintes avec une célérité qui flirte avec la dictature.
Hier  un prêtre s’est fait égorger lors d’une prise d’otages dans son église. C’est acte ignoble est l’œuvre d’un français résident. Les présidents Hollande et Sarkozy proposent de frapper davantage la Syrie. On peut penser qu’ils n’accordent pas grande valeur à la vie des français.

Les cibles stratégiques de DAESH n’ont jamais été visées par les frappes françaises

Le jour où la France commencera à toucher les cibles stratégiques de DAESH, la population française et les consommateurs s’en rendront compte. Le prix du carburant connaitra une hausse exponentielle et les de coûts de transaction des autres biens par ricochet feront un grand bond. Ce jour-là, les discours populistes laisseront place au concret. Ce n’est pas pour autant que les attentats prendront fin en France. Il conviendra de  soigner à la racine les raisons du terrorisme made in France. Ce ne sont pas des syriens immigrés en la France qui commettent la terreur en France. Les auteurs sont bien français et ayant été à l’école de la république. Il faut remonter aux raisons qui poussent ces français à se dresser contre leurs pays en faisant en sorte d’extraire le profil de ces gens de l’environnement médiatico-émotionnel qui l’entoure pour l’étudier dans sa dimension la plus congrue. Il faut aussi reconnaitre que l’hexagone fabrique ses propres terroristes. Rendre responsable la Syrie et DAESH est un acte politique qui fera son effet à court et moyen terme. Les statistiques du terrorisme made in France remonteront un jour comme la lumière du jour pour rappeler que l’opportunisme du DAESH lui fait revendiquer tous les attentats, c’est bénéfique pour sa stratégie de communication mais elle peut ne rien à avoir avec ces actes à la portée de tous.  D’ailleurs la France tue des innocents en Syrie chaque jour sans que notre capacité d’indignation ne soit touchée pourtant nos impôts sont mêlés.  La France n’est plus capable de faire le gendarme du monde, elle n’a ni les moyens ni le droit, par contre elle sème la mort sur son passage de l’Afrique au monde arabe.

Le rôle de la population française dans la lutte contre DAESH et le terrorisme franco-français

Ce sont les impôts des citoyens français et des sociétés qui financent les frappes françaises en Syrie. Faut-il continuer à donner caution alors que l’état pourrait mieux contrôler le territoire avec cette capacité sécuritaire ? Les français fonctionnent sur ce coup-ci comme les moutons de Panurge. Ils sont contrôlés par l’émotion générée par les dirigeants eux-mêmes incapables de s’inscrire dans la réalité.   La démission est à tous les niveaux et le débat est pollué par les élans racistes et islamophobes. La partie raciste de la France s’est imposée à ce niveau. La partie normale doit prendre le dessus.

Ces évènements tragiques  survenus en France depuis 2015 n’ont pas encore permis aux politiques et populations de tirer les toutes les leçons nécessaires à la circonscription de ce mal appelé DAESH.

DAESH
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

L’ex ministre Christiane Taubira s’exprimant au sujet de la lutte contre DAESH

Comme l’a relevé l’ex ministre Christiane Taubira, il y a le « commerce de l’angoisse » qui profite à certains.

Elijah De BLa

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :