Côte d’Ivoire le Projet de parti unifié: La guerre des clans et le mutisme des autres partis?

Créé dans un contexte de guerre et de tensions militaro politique en 2005 face à la Majorité Présidentielle (LMP) d’alors, le RHDP est devenu le nid de toutes les guerres latentes entre les vieux ennemis d’hier (PDCI – RDR).

Faut-il rappeler que c’est le conflit entre ces deux partis politiques qui a entrainé le chaos généralisé en Côte d’Ivoire ?

La contestation de la Nationalité du Chef Village de la Case par les habitants du Vieux Village le PDCI et leur Chef a instauré un climat de tension et de guerre identitaire dans la Toute Puissante République Côte d’Ivoire. D’aucuns se sentant plus ivoiriens que d’autres, la République Ivoire a commencé à sombrer dans les prises de position radicale et souvent meurtrière. Cette situation d’exclusion généralisée, systématique de certains habitants de la Grande République Ivoire et la montée de la tension ont entrainé un Coup de Forces des gardiens de ladite République (militaires).
Longtemps considéré par les notables et les habitants du Vieux Village PDCI comme l’instigateur du Coup d’Etat de 1999 « Noêl à Abidjan », le Dr Ouattara ( Chef du Village de la Case Verte) accède au pouvoir en 2011 sous la bannière de la Cité RHDP conformément à l’une des dispositions de son texte fondateur « tous les membres de la coalition apporteront leur soutien au candidat le mieux placé au second tour des élections présidentielles de 2010.»
Elu et installé au pouvoir après des mois de crises poste électorales, le Chef du village de la Case Verte (RDR) et celui du Vieux Parti (PDCI) ont instauré un cadre de concertation sans les autres chefs du Village de la coalition. Des têtes à têtes réguliers pour décider de ce qui est bon ou non pour l’ensemble des Habitants de la nouvelle cité RHDP. Mieux, qui devrait ou non occuper des postes de responsabilité dans la gestion de la Toute Puissante et Grande République (Côte d’Ivoire). Ce partage de responsabilité dans une cogestion (si on put le dire ainsi) depuis 2011 (date de prise officielle du pouvoir par la coalition.) pour ne pas dire cohabitation s’est renforcé et consolidé par « l’Appel de Daoukro.» Un appel lancé du Haut Sommet de son Trône par le Chef du Village du Vieux Parti fut en son temps contesté par plusieurs fils du village dont le Patron des Jeunes KKB qui fut d’ailleurs candidat aux élections présidentielles de 2015. Mais, que pouvait en réalité le Chef du Village du Vieux Parti ?
– Proposer une candidature contre un pouvoir dont nous sommes ou avons été cogérants ?
– Contester le bilan d’un Gouvernement dont siègent et ont toujours siégés les enfants de son Village sous la bannière de la nouvelle Cité RHDP ?
– Prendre ses responsabilités pour reconnaitre sa part de responsabilité dans la gestion et apporter son soutien officiel au Gouvernement de la Cité RHDP pour un nouveau mandat ?
Le vieux (s’il nous le permet) a fait un choix de lucidité et pragmatisme en soutenant officiellement la Candidature du Champion de la Case Verte de la Rue Lepic « Appel de Daoukro.» dans le cadre du RHDP.
Depuis tous les gâteaux ou sauces de la Toute Puissante République Côte d’Ivoire sont à la couleur et la saveur de l’Houphouëtisme :
– Elections Municipales
– Elections Législatives
– Elections du Conseil Régional
– Tout dernièrement Elections Sénatoriales.

Tout y est réuni pour comprendre que la Toute Puissante République la Côte d’Ivoire est dirigée et gérée par les filles et les fils de la Cité RHDP sous le regard bienveillant du Chef Central Henri Konan Bédié (Chef du Village du Vieux Parti).

Mais, alors, comment comprendre ces prises d’armes de ces derniers temps ?
Les commentaires vont bon train, certains affirmant qu’il y aurait eu un deal entre les Chefs du Village de la Case Verte et du Vieux Parti pour une Alternance en 2020 au profit du dernier et d’autres le contraire.

Ce débat entre les deux grands membres de la Famille de la Cité RHDP se fait sans les autres habitants (UDPCI, UPCI, PIT, MFA) comme si leur avis ne comptait pas dans l’organisation et la gestion de la Cité.

Est-ce un mépris ou une « dépossession de soi » comme le dirait le sociologue français Pierre Bourdieu. En tout état de cause, le débat de ces derniers jours laisse à croire que l’avis des autres membres de la Cité importe peu. Mais, il y a un adage africain qui stipule que « quel que soit la taille d’un village, la lumière du jour ne le saute pas.» En français facile, chacun a son mot à dire lorsqu’il s’agit d’un problème qui touche ou toucherait tout le monde.

Dans cette vague de tension entre les détenteurs du discours de « Alternance 2020 » avant le parti unifié majoritairement du Village du Vieux Parti et ceux de l’unification du parti RHDP avant 2020 que se sont rencontrés les deux chefs du village (Vieux Parti et Case Verte.) Si cette rencontre a accouché de « Souris », elle avait un autre objectif, montré à tout le monde que les deux chefs du village contrairement à ce qui se dit entretiennent de bonne relation.

BAMBA Lassina

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :