Tal B Halala a un message pour IBK qui va faire couler beaucoup d’encre sur la colline.


La star de la musique urbaine Tal B Halala vient de signer un morceau qui le fera entrer dans le cœur de ses fans qui attendent plus de conscience dans ses thèmes. L’une des plus grandes stars de la musique urbaine malienne vient de prendre son rôle de leader de la jeunesse avec plus de sérieux.

En effet le single de Tal B Halala tiré de son nouvel  « SINGNESIGUI » transmet le message des maliens jeunes et moins jeunes  au président IBK avec un ton direct. Tal B rappel au président de la république ses promesses de campagne.

La liste des promesses est connue et le vide que représentent les réalisations est inquiétant. Tal B le rappeur consciencieux se fait le porte-parole du Mali auprès du président IBK. Il énumère la liste de  mécontent en insistant sur le fait qu’ils sont tous déçus. Le titre du sigle est « INSHALLAH ».

Autrefois, Tal B mettait son talent dans les rivalités inutiles matérialisés par les clashs avec ses concurrents. Aujourd’hui on peut espérer que la donne a changé. La souffrance des maliens ne peut plus être masquée. De plus, les millions de fans de la star sont de la basse classe sociale donc il se voit directement interpellé lui-même.

« Djo Brin » le pseudo systématiquement attribué à ceux qui portent le prénom Ibrahim est celui utilisé par Tal B Halala pour interpeller le président IBK.

Un brin d’humour sans jeu de mot vient rendre cette chanson définitivement intéressante.

Jusque-là le rap était marginal pour un pays comme le Mali dont la richesse culturelle pluriséculaire refusait ce type d’art nouveau. Aujourd’hui les griots et les imams qui doivent dire la réalité de la cité au roi sont des mendiants et hommes d’affaires. Les rappeurs s’approprient la mission. Depuis la génération Tata Pound au début des années 2000, seuls quelques rappeurs d’influence se sont essayés au rap engagé. Master Soumis et Mylmo N Sahel en sont des exemples. C’est la première fois que l’une des méga stars s’essaie au jeu, on peut dire que Tal B réussi un coup de maître puisque le message est compris. Dans un Bamanakan maîtrisé sur un plan lyrique, une technique vocale qui n’a plus de secret pour lui et une production dynamique, notre Tal B Halala a informé « Djo Brin ». IBK ne pourra pas dire qu’il ne savait pas. L’influence de Tal B Halala s’exprime par ces quelques chiffres en comparaison avec ceux qui prennent les décisions.

Tal B
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

La star du rap malien Tal B Halala compte un peu moins de 100 000 fans sur FaceBook

Tal B Halala
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Le président IBK compte un plus de 100 000 Fans sur FaceBook

Tal B Halala
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Thiéman Coulibaly, ministre de la défense compte moins de 2000 Fans sur FaceBook

ces chiffres s’ils n’englobent pas toute la mesure du poids des vedettes, indiquent que la structure de l’influence a changé dans notre pays. Certains peuvent avoir le pouvoir et pas l’influence de soulever les foules. Tal B rempli les stades du Mali lors des concerts mais IBK et Thiéman réunis en dehors des cas émotifs ne peuvent pas remplir ces stades.  La messe est dites à ce niveau.

C’est ce qu’on appelle « avoir les couilles » dans le milieu. Quand on a appris que le rival de Tal B, Mamadou Gassama alias Gaspi a fait un rétro pédalage avec les membres de l’association Bi ton qui projetaient un rassemblement géant dans le but de réclamer les 200 000 emplois promis par le président IBK on pouvait être très déçu.

Mais en écoutant les parole de la chanson de Tal B Halala, on se dit que tout n’est pas perdu et même que l’espoir est peut être au bout.

En 5 min de chanson, Tal B vient de changer les points cardinaux de Koulouba ou IBK et son entourage dormiront moins bien si toute fois ils dormaient bien avec l’état boiteux de la nation.

Elijah De BLA

Pin It on Pinterest