Santé du président IBK: le silence maladif de la présidence

La santé du président IBK revient au cœur des discussions depuis l’annonce de son hospitalisation hier par notre site. On aurait espérer que la présidence fasse un communiqué pour lever le voile sur les fantasmes et interprétations  des maliens au sujet de l’état de santé du premier des maliens. Il faut croire que l’impréparation et le manque de respect pour les maliens habite le service de communication de la présidence. Il y a vacances momentanée du pouvoir au sommet de la nation mais la présidence malienne qui sait que les maliens savent que leur président est malade continue de faire l’autruche. Pendant combien de temps pourraient-ils laisser les maliens dans le flou?

Le président aurait été évacué en catimini dans le secret maximal le plus élevé possible.

Sans être alarmiste, on peut se poser des questions sur la capacité du président à continuer s’il doit se faire évacuer tous les six mois. Pour rappel, il a été hospitalisé en France au mois d’Avril 2016. On peut se poser une question encore plus grave sur la nature des décisions prises par le président jusque là. Est-il l’auteur des décisions prises ou est-il juste la caution. Les maliens à travers leurs députés doivent porter la question à l’assemblée nationale et exiger des réponses.

Au prochain conseil des ministre du Mercredi  1er Février 2017, si le président IBK demeure aux abonnés absents, il va falloir donner une explication.

Peut-être que l’ORTM dépêchera une fois de plus un technicien pour enregistrer une allocution du président convalescent mal filmée dans un salon parisien. A travers l’état de santé fragile de notre président, le Mali s’enrhume d’avantage chaque jour.

La rédaction souhaite un bon rétablissement au président Ibrahim Boubacar Keita.

 

Elijah De BLA

Pin It on Pinterest