NEW YORK, NEW YORK : IBK est venu, il a vu, maintenant il sait

New York, la grande métropole américaine ou tout est possible ! Yes, tout semble effectivement possible dans cette ville qui incarne le rêve américain. Tout, y compris conspuer le Président de l’un des pays les plus pauvres du monde séjournant dans un des palaces les plus réputés, donc les plus chers du monde.
Ibrahim Boubacar Keita est connu pour son désir ardent de marquer l’histoire du Mali. Eh bien, ce désir vient d’être réalisé ! Alhamudillah !

En effet, il entrera dans l’histoire comme le premier Président du Mali à avoir quitté son hôtel par la petite porte afin de se rendre à l’Assemble Générale de l’ONU sous les protestations de ces concitoyens.

Pendant que certains regrettent que les maliens des USA, qui ont fait le guet depuis 6 h du matin devant l’hôtel huppé, se soient ainsi donnés en spectacle et manqué de respect à la première institution du pays, d’autres pensent que ceci est la manifestation d’un ras le bol général. Le respect se gagne mais ne se décrète pas. Comment respecter des dirigeants qui détournent impunément les ressources d’un pays à l’agonie pour mener la belle vie à travers le monde ? Comment respecter les dirigeants d’un pays qui surfacturent les équipements militaires pour s’enrichir alors que le soldat est envoyé sur le théâtre des opérations affamé ? Et qui laissent des soldats sans renfort, et qui se font tuer comme des mouches par des terroristes, faute de couverture aérienne adéquate ? Ou encore des dirigeants qui se font arrêter à Paris pour avoir empoché un pot de vin de 10 000 EUR et qui sont ensuite gardés à vue par la justice française ? Par ailleurs, cette manifestation illustre l’absence de canaux de dialogue. Le pouvoir actuel ayant fermé la porte au dialogue, en dépit de ses appels non sincères de main tenue. Une main qui semble plus tendue pour gifler que pour rassembler.
Une honte internationale 
La délégation du Président ainsi que ses communicants n’ont eu cesse publier des messages de satisfecit ainsi que les compte rendus de nombreuses rencontres prestigieuses du président en marge de l’Assemblée Générale de l’ONU. Mais que vaut le crédit de la communauté internationale face au rejet du Président par ses concitoyens ? Il convient, pour les services du Président, de reconnaître qu’IBK est mal aimé et mal élu et de tout faire pour améliorer son image en vue de le rapprocher de son peuple, au lieu de se cacher derrière un prétendu satisfecit de la Communauté internationale. Satisfecit qui par ailleurs est très précaire. L’exemple de Blaise Compaoré nous démontre aisément que la communauté internationale peut difficilement maintenir un leader fortement contesté au niveau national. IBK doit comprendre que la communauté internationale ne servira pas de rempart contre un peuple en colère.

IBK à New
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

IBK à New York aux nations unis lors de son allocution

Le message actuel du Président destiné à la Communauté internationale est ceci : Le Mali est une digue face au terrorisme international.

S’il cède, vous serez envahis par un flot humain de migrants. Ces éléments de langage, élaborés sans doute par une agence de communication internationale, sont certes vrais. Néanmoins, il faudrait aussi ajouter à l’endroit de la Communauté internationale, particulièrement l’Union européenne, le message suivant : sauvegarder et maintenir au pouvoir un régime corrompu est un moyen sur de renflouer le flot migratoire. Des jeunes, de plus en plus désespérés, compte tenu de l’absence de perspective d’emploi du au détournement des fonds publics, népotisme et mal gouvernance, tenteront par tous les moyens de traverser l’Atlantique.
Aussi, en plus des efforts internationaux, les ressources naturelles doivent être mises à contribution pour sécuriser le pays, assurer les services sociaux de base pour une population durement éprouvées par les conflits et les effets du changement climatique.
Les Maliens veulent la Paix. Ils souhaitent être réellement fiers de leur pays et non le voir sous la coupe de pays aux intérêt aussi divergent les uns les autres avec des conséquences a long terme dévastateur. Les caques bleus n’ont jamais réglé un conflit. L’exemple du Congo est là pour le prouver. En dépit de la présence d’Operations de maintien de la paix reconduites d’année en années depuis presque 30 ans, la situation de ce pays ne cesse de se dégrader. Une solution malienne doit émerger pour résoudre la crise. Le leadership actuel devrait tout faire pour faciliter ceci au lieu de naviguer à vue comme ceci semble le cas actuellement.

L’attitude de l’entourage du chef de l’Etat
Il existe une rupture flagrante entre le Mali d’en haut et le Mali qui tire le diable par la queue. L’attitude des membres accompagnant le Chef de l’Etat le démontre. En effet, ils sont tous sortis (par la petite porte) de cet hôtel, sans un regard pour les gueux qui protestaient à la porte. Une ministre s’est même permis un sourire moqueur. Un membre de la famille présidentielle a levé le point à destination des manifestants. Aucun, n’a salué les manifestants.

IBK doit apprendre que les ressources du Mali lui ont été confiées, non pas pour qu’il en abuse pour assouvir ses gouts de luxe immodéré, mais pour le Mali et les Maliens. Il doit aussi savoir qu’il est au service du peuple malien pour conduire la destinée des 15 millions maliens.

Les leçons à tirer de l’aventure New Yorkaise : Gouverner c’est prévoir 
Cette honte présidentielle était prévisible et pouvait être évitée si les autorités maliennes avaient fait preuve d’un minimum de sérieux et de planification. En effet, les appels à manifester étaient lancés au sein de la communauté malienne aux USA depuis une semaine. Avant un déplacement important, on envoie toujours une Avanced team, chargée de préparer la visite du responsable, et de régler les difficultés avant son arrivée. Y va-t-il eu une Advanced team ? Sans doute. Ont il approché la communauté ? Probablement pas. Aussi, le rôle des Ambassades se pose : sont-elles un relais au sein des communautés dans les pays ? Peut- être est-il temps pour elles de savoir qu’elles sont aussi là pour la communauté malienne dans son ensemble.

Le Mali a changé, les maliens ont changé. La population malienne est de plus en plus jeune. Parmi ces jeunes, certains se radicalise face à un pouvoir vieillissant qui ne les représente pas. Pour éviter une rupture définitive et catastrophique pour le pays, le régime IBK doit s’adapter. Sa main tendue devait l’être véritablement pour le dialogue et non pour berner la communauté internationale et les maliens. Il convient de mettre à contribution les agences de communication pour répondre aux interrogations de fraudes électorales qui persistent. IBK ne peut pas se draper derrière une fausse dignité et balayer d’un revers de la main les contestations d’une frange importante de sa population.

Enfin, de cette aventure New Yorkaise, il faut aussi espérer que la sécurité présidentielle ait appris, en observant les agents du FBI présents que l’on peut contenir une foule en colère sans recourir aux matraques et gaz lacrymogène. Espérons également qu’ils auront appris la technique du parapluie, ou comment extirper un président sous le couvert de parapluies….

Etre un Tougaraken (migrant) est synonyme de privations et de colère retenue ces dernières années. Le pays semble s’enfoncer de jour en jour dans une spirale infernale que rien ne semble freiner. La lecture de la presse nationale est source de honte et de colère. Entre les ressources dilapidées, détournées et l’absence de vison à long terme, le pays donne l’image d’un bateau embourbé dans le sable avec un leadership défaillant, peu scrupuleux et surtout insouciant de la souffrance du peuple.

A ceux qui demande de respecter le président, il convient de leur rétorquer que le respect se mérite et se gagne.
Il est temps pour les dirigeant maliens de comprendre qu’il y a désormais des citoyens conscients et éveillés qui les attendent dans toutes les démocraties du Monde pour leur donner des leçons de démocratie. Nous exigeons des résultats.

God Bless Mali !

Un Malien from New York

Pin It on Pinterest