fbpx

Toumani Djimé DIALLO l’ambassadeur du Mali en France fustige le comportement des légionnaires de la mission Barkhane et fâche le quai d’Orsay

Toumani Djimé DIALLO l'ambassadeur du Mali en France en compagne du président Emmanuel MACRON
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Toumani Djimé DIALLO l’ambassadeur du Mali en France en compagne du président Emmanuel MACRON

Une fois n’est pas coutume, la diplomatie malienne s’exprime hors cadre habituel qui lui sied depuis toujours.
Ce Mercredi 26 Février 2020, au cours d’une audition au sénat, l’ambassadeur du Mali en France Toumani Djimé DIALLO n’a pas mâché ses mots.
L’ambassadeur à débuté ses propos par une rhétorique « Je vais vous parler franchement ».
Puis il s’est exprimé comme jamais un ambassadeur malien ne s’est exprimé au sujet de la France.
Parlant de la force Barkhane présente au Mali depuis des année, il dira:
« Je vais vous parler franchement, dans ces forces, il y a des officiers, l’armée normale mais aussi la Légion étrangère. C’est là le problème »
Son excellence Toumani Djimé DIALLO donna ainsi le ton de ce qui va être une accusation de la légion étrangère à Bamako.
il va développer son propos par la suite en enfonçant le couteau dans la plaie.

Devant la commission Défense du Sénat, qui recevait les ambassadeurs des pays du G5 Sahel(Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad), Toumani Djimé DIALLO continu.

« Par moments, dans les Pigalle de Bamako, vous les retrouvez, tatoués sur tout le corps, en train de rendre une image qui n’est pas celle que nous connaissons de l’armée (française). Ça fait peur, ça intrigue ».
« C’est bien, parce qu’ils sont connus pour être âpres à la bataille, âpres au combat, mais ils sont aussi âpres au gain […] il y a des débordements qui posent problème », avait-il ajouté, sans plus de détail.

« Certains font n’importe quoi dans les rues de Bamako, ce n’est pas bon pour l’image de la France », avait conclu Toumani Djimé Diallo, tout en saluant à plusieurs reprises l’engagement français au Sahel.

Si la majorité des maliens a une opinion négative de la force Barkhane, elle ne s’attendait pas à voir l’ambassadeur du Mali en parler en ces termes.
La surprise est donc double.
Les maliens ne sont pas habitués à voir leurs diplomates sortir des sentiers battus.

La France n’a pas l’habitude de voir les représentants de ses ex colonies lui désobéir.

Paris a très peu goutté à cet “affront” car aujourd’hui Jeudi, toute la presse française fait échos de la riposte du quai d’Orsay.
L’ambassadeur du Mali,en France Toumani Djimé DIALLO a été convoqué par le ministère des affaires étrangères françaises.
Les réactions ne se sont pas faites attendre. Mercredi soir, l’état-major français avait de son côté réagi en assurant que les légionnaires n’étaient pas « stationnés à Bamako » et qu’ils n’avaient pas vocation à y aller. Ils « n’ont ni quartier libre ni temps de repos hors des bases opérationnelles » de Barkhane, situées dans le nord du pays.
Le cabinet de la ministre des armées juge inacceptable Les accusations de l’ambassadeur du Mali en France
Si cet incident diplomatique va mettre de la distance entre certaines personnalités de Paris à Bamako, elle a le mérite de lever le voile sur les comportement des forces présentes en zones de conflits.
Ces reproches avaient été faites aux éléments de l’ONUCI lors de la crise qui avait coupé la Côte d’Ivoire en deux il y’a une décennie.

Elijah de BLA

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :