Sumu perpétuel : le président IBK attend de chaque malien qu’il soit un griot comme Amy Koita

La fameuse visite d’état du président malien IBK n’en finit plus de révéler au monde la vraie nature du président et ce qu’il attend de chaque malien pour l’accompagner. Il est « mansa » et les autres maliens sont ses sujets, telle est sa conception. Tous ceux qui outrepasseront cette pensée seront traités tels des ennemis. Une personne présente dans la salle, venue écouter le président en a fait les frais et les nombreux exclus de cette réunion en savent quelque chose.

La prestation de la star malienne de la musique mandingue Amy Koita et la réaction du président ainsi que celle de son clan viennent définitivement faire comprendre aux maliens que le président n’a besoin d’eux que pour l’applaudir et lui rappeler qu’il est le « mansa ». Amy Koita est dans son parfait rôle de griotte perpétuant la tradition qui fait de nous ce que nous  sommes depuis toujours. En ces temps de guerre terroriste au Mali où le président peine à trouver une solution, en ces temps de deuil national où les familles comptent leurs morts de Mina, en ces temps où les maliens tirent le diable par la queue, n’y avait-il pas autre chose à faire par le président que de se célébrer lui-même dans une autosatisfaction qui flirte avec l’indécence ? De Soundjata Keita, à Kankan Moussa en passant par Tchèba, Damonson, Modibo Keita et même le général Amadou Haya Sanogo, nous n’avons jamais connu un chef qui s’auto célèbre. La contradiction au Mali devient source de tension au sein du clan présidentiel par contre le mensonge qui fait du président l’homme parfait est promu. Dans un passé récent, les présidents Mobutu et Bokassa avaient cette conduite, l’histoire qui est la leur est connue de tous. Il semblerait que le président ne s’entoure que de personnes qui chantent ses louanges comme des griots. Il n y a rien à célébrer au Mali en 2015. Le jour où il le méritera, ce sera une évidence pour les maliens et sans doute Tiébilé Dramé et Soumaila Cissé seront de ces « griots » qui chanteront comme Amy Koita.  Chaque jour et sa veille, le président et son entourage s’enfoncent dans le pire. La suite du pire est le néant, on peut l’éviter.

 

Elijah De BLA

Souscrire à notre lettre d'information