fbpx

Royal Air Maroc : entre vols annulés et retard de remboursement… la colère des voyageurs

Avion de la compagnie aérienne Royal Air Maroc

Royal Air Maroc : entre vols annulés et retard de remboursement… la colère des voyageurs

En raison de la Covid, de nombreux vols de la compagnie aérienne Royal Air Maroc ont été annulés ces derniers mois à Orly, poussant la plupart des passagers à se réorganiser. 

« C’est la première et la dernière fois que je prends des billets chez la RAM. », explique une cliente mécontente. 

En effet, après que leurs vols ont été annulés, beaucoup de clients de la Royal Air Maroc (RAM), ont vu leurs vacances s’envoler.  

Pour certains, où partir « au pays » rime avec festivité, c’est une douche froide. « Ça fait six mois que j’ai fait mes valises », assure un jeune homme sénégalais. 

 De plus, des mères de famille ont quant à elles vu le vol retour de leurs enfants supprimé : « On va revenir après la rentrée à cause de la Royal Air merde là ! » La seule solution : écrire une lettre pour prévenir l’école. 

Et pour ceux qui restent en France, ils sont déterminés à être dédommagés et à porter plainte contre la Royal Air Maroc.

LE NIGER ET LE MAROC ONT ÉLABORÉ LEURS PROTOCOLES DE TRAITEMENT DES MALADES DU CORONAVIRUS

La chasse au remboursement 

« J’attends qu’on me rembourse mes 1600 euros. »

Lundi, ils sont plus d’une centaine à se rendre à l’agence de la Royal Air Maroc à Opéra pour se faire rembourser leurs billets d’avion. 

Cependant, l’accueil des clients n’est pas optimal. Selon un agent d’escale de la compagnie : « C’est très long. Il y a énormément de monde. Concrètement, l’agence est saturée. Donc, pour espérer se faire rembourser, il faut prier ».

En parallèle, certains passagers ont décidé de reprendre un billet, cette fois-ci chez des compagnies tels Air France ou encore Ethiopian Airlines. Toutefois, les prix des vols ont considérablement augmenté : « Et voilà, on doit payer deux fois plus cher », exprime une cliente. 

Parfois, devant des événements si importants, voyager semble inévitable : « Tout est organisé. Je ne peux pas annuler mon vol, mon fiancé m’attend », raconte une future mariée, qui s’apprête à partir au Mali. 

 

Enfin, la compagnie aérienne, Royal Air Maroc, va toucher une enveloppe de 235 millions d’euros pour compenser les pertes de l’Opération Marhaba qui l’avait vue proposer des tarifs réduits exceptionnels.

 

Partager :

Plus d'articles

Abonnement newsletter

Nous sommes disponibles

nous contacter

RPMEDIAS© 2021 All Rights Reserved

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :