fbpx

Euro 2020 : Kylian Mbappé, énième cible d’attaques racistes dans le football

Racisme dans le football

Euro 2020 : Kylian Mbappé, énième cible d’attaques racistes dans le football

Auteur du penalty raté ayant provoqué l’élimination de l’équipe de France face à la Suisse, en 8e de finale de l’Euro, le joueur Kylian Mbappé subit depuis, une avalanche de propos racistes sur les réseaux sociaux. Mais, dans l’histoire du football, c’est bien loin d’être le seul. 

Moussa Marega 

En février 2020, Moussa Marega est victime de cris racistes lors d’un match opposant le FC Porto et le Vitoria Guimaraes. 

Face à la victoire du Porto, l’international malien reçoit des insultes, émises par ses anciens supporteurs, lui qui a passé la saison 2016-2017 au sein du club Vitoria. 

En effet, dix minutes plus tôt, le joueur avait donné l’avantage aux siens. Des fans de Guimaraes ont alors arraché et lancé des sièges pendant sa célébration. À la 71e minute de jeu, il décide de quitter la pelouse. 

Après la rencontre, l’attaquant s’est emparé de son compte Instagram pour publier un message en portugais. Il y pointe du doigt ses pseudos supporters, les qualifiant de « honte ». 

Le lendemain, il s’exprime sur le plateau de RMC : « C’était une grosse humiliation. Je me suis senti comme une merde. »

Le président de la République portugaise a passé un coup de fil à Moussa Marega pour s’excuser en personne du comportement de ces détracteurs. 

MOUSSA MAREGA VICTIME D’INSULTES RACISTES, IL A EU LA RÉACTION QUI VA DEVENIR UNE RÉFÉRENCE

Blaise Matuidi

Le joueur d’origine angolaise, Blaise Matuidi, a, lui aussi, été la cible de cris racistes. C’était en avril 2019, lors d’un match de football entre son ancien club, la Juventus de Turin et Cagliari. 

« Sur quelques ballons que je touchais, par moments, il y avait des cris d’imitation de singe », explique le footballeur. 

Des incidents dont il a déjà été la victime par le passé : « C’est triste. Ça m’est arrivé l’année dernière dans ce stade. On ne peut pas tolérer ce genre de choses », a déclaré le milieu de terrain. 

Par la suite, le Champion du monde 2018 a donné sa position sur le combat contre le racisme. Il rappelle son souhait d’arrêter le match dans de telles circonstances : « Il ne faut pas l’ignorer, mais le combattre. On ne veut plus entendre ça, on ne doit pas avoir peur, il faut avoir du courage. »

Leroy Sané

Lors d’un match Allemagne-Serbie en mars 2019, un supporter allemand filme des spectateurs qui insultent Leroy Sané, footballeur d’origine allemande et sénégalaise. 

Le témoin est André Voigt, un journaliste venu au stade en simple spectateur. Il explique dans un journal local : « À chaque fois que Sané touchait la balle, il était question de nègre ». De plus, les hommes auraient également scandé « Heil Hitler ». 

La vidéo, qui a rapidement été postée sur Facebook, suscite une onde de choc en Allemagne. 

Par la suite, les trois hommes auteurs de ces insultes racistes, se sont livrés à la police, voyant l’engouement de cette affaire. 

De son côté, la Fédération allemande de football (DFB) a déposé une plainte contre ces individus.  

Paul Pogba

Décidément, 2019 est une année noire dans le football. Car cette même année, c’est au tour de Paul Pogba d’être la cible d’insultes racistes. 

Lors d’un match opposant Manchester United et Wolverhampton, le milieu de terrain d’origine guinéenne a raté un penalty décisif. 

Ce qui a provoqué la défaite de son club Manchester où il évolue depuis cinq ans. Insulté et comparé à un singe, le français a préféré ne pas réagir. 

Or, le club mancunien a quant à lui publié un communiqué dans lequel il « condamne » fermement ces insultes et promet de tout faire pour identifier les responsables. 

L’Angleterre qui a réussi à épurer, à assainir ses tribunes, fait face aujourd’hui à un nouveau problème, le hooliganisme sur les réseaux sociaux.

Face à la création d’une Super League qui a ébranlé le monde du football en mars dernier, l’UEFA et la FIFA ont affiché une vraie force pour lutter contre ce projet. C’est ce que souligne l’ancien international français Patrice Evra qui a critiqué ces deux instances, qui ont du mal à combattre le racisme, mais ont démontré une grande puissance sur ce dossier. 

“Pourquoi ils n’ont pas la même énergie et la même passion pour lutter contre le racisme dans le football que celle contre la Super League ? Vous savez pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas d’argent en jeu. Donc arrêtez votre hypocrisie”, a fustigé le Français, très énervé, sur les réseaux sociaux.

Partager :

Plus d'articles

Abonnement newsletter

Nous sommes disponibles

nous contacter

RPMEDIAS© 2021 All Rights Reserved

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :