Mobilisation des africains contre l’esclavage en Libye

Mobilisation des africains contre l’esclavage en Libye
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

La colère d’une manifestante lors de la Mobilisation des africains contre l’esclavage en Libye

Depuis la diffusion d’un reportage consacré à l’esclavage des migrants subsahariens en Libye par CNN le 14 novembre ici de nombreuses voix se sont levées. On découvre avec horreur un marchés aux esclaves, il s’agit d’une vente aux enchères de 12 Nigérians. Ces exactions ne sont pas récentes, des sources avancent que cela perdurent depuis la chute de Kadafi. En avril dernier déjà, l’office international pour les migrations nous informait que des migrants étaient vendus comme esclaves en Libye, à ce moment cette information semble avoir été occultée des grands médias. Mais la vidéo de CNN a soulevé une véritable indignation et a entraîné la mobilisation des africains contre l’esclavage en Libye. La communauté noire de Paris s’est fortement mobilisée hier suite à un appel spontané de plusieurs associations dont notamment celui du CECCL (Collectif Contre l’Esclavage et les Camps de Concentration en Libye) diffusé le 17 novembre par l’ensemble des médias Afros. Le rassemblement a débuté à 14h à l’ambassade de la Libye à Paris et s’est dirigé vers son consulat, la foule était importante dès les premières minutes, on estime le nombre de participants à 6000. La mobilisation des africains contre l’esclavage en Libye devait être remarquée et ce fut le cas, la foule a fait entendre son mécontentement dans le calme, on a noté quelques échauffourées vers 18h. Toutes les couches de la communauté noire étaient représentées, des familles avec enfants, des adolescents, des étudiants, des militants de la première heure, tout le monde a tenu à faire part de son indignation.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Un participant lors de la mobilisation des africains contre l’esclavage en Libye

Les manifestants ont fait part de leur mécontentement concernant le silence de la France, de l’Union Européenne, des dirigeants africains et et de l’union Africaine. A noter que le silence est d’or sur le continent concernant le sujet des migrants, les institutions et dirigeants ne se prononcent qu’à de rares occasions et souvent sous la pression de pays comme la France afin de valider les mesures mises en place par celle-ci. La mobilisation des africains contre l’esclavage en Libye effectuée sur les réseaux sociaux a peut-être amené nos dirigeants à aussi s’indigner ; Alpha Condé président de l’Union Africaine, le président du Niger Mahamadou et le gouvernement sénégalais se sont exprimés à ce sujet. De plus, de nombreuses personnalités africaines ont aussi fait part de leur colère comme le chanteur Kofi Olomidé ou des sportifs.

 

 

 

 

Sisi ADOUNI

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :