fbpx

LPSDM nouveaux risques d’occupation du consulat du Mali à Paris par le “Collectif Mains Propres

La diaspora malienne fait partie des thèmes majeurs traités dans nos publications et c’est tout naturellement que notre rédaction consacre une émission à l’état de santé de cette diaspora.

LPSDM(le point sur la diaspora malienne) est notre nouvelle émission qui revient régulièrement sur les événements majeurs survenus au sein de cette diaspora. Le traitement de cette grande communauté par le consulat est mis en lumière par le porte parole du “collectif mains propres” Tapa KONTE qui est sur le terrain avec ses camarades du collectif.

Pour la seconde fois, soit presque deux mois après la levée du siège du consulat, aucun point des 17 de l’accord n’a trouvé satisfaction dans son application.

Quand on sait que les 17 points concernent le minimum du fonctionnement d’une administration, on peut penser que la mauvaise fois est l’attitude la mieux partagée au Mali.

Le consulat continu de demander des salles un peu partout en Ile de France via les associations. Ces salles servent à enrôler les maliens au RAVEC et à distribuer les cartes NINA. La cacophonie règne toujours au consulat, certaines personnes continuent de jouer les intermédiaires entre les usagers et les services du consulat.

Tout le monde serait au courant de ce fait y compris le consul intérimaire Tidiani D DIALLO.

Tapa KONTE attire l’attention sur les risques d’un nouvel consulat gate. En effet, selon le porte parole du “collectif mains propres”, rien n’a significativement changé.

Elijah De BLA

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :