Les grandes capitales africaines se comptent par dizaine. L’Afrique est un immense continent, contrairement à ce que nous montre les planisphères établis selon la projection de Mercator. En effet cette projection réduit considérablement la taille de l’Afrique et agrandit celle de l’Europe. C’est pour cela que la taille de l’Europe est proche de celle du continent africain. Et pourtant, l’Afrique fait 3 fois la taille de l’Europe. Les grandes capitales africaines sont donc grandes par leur taille et leur population.

Les grandes capitales africaines
La superficie
La palme d’or revient à Kinshasa la capitale de la RDC, cette ville est 10 fois plus grande que Lagos qui détient la population la plus importante. Il est important de préciser que 90% de la ville est constituée d’espace rural et forestier. C’est ensuite le Soudan qui se démarque avec sa capitale Kartoum et ses 22142 km2 . Et on clôture le podium avec Lagos et sa superficie de 1171 km2. Une capitale se distingue tout particulièrement, c’est Kigali la capitale d’un des plus petits pays du continent. Kigali avec une superficie de 730 km2 fait presque 3 fois la taille d’Accra, de Bamako ou encore de Niamey. Et pourtant tout le pays ne représente que la moitié de la superficie du Togo, l’un des plus petit pays du continent. De même pour Bujumbura 86,3km2, la capitale du Burundi, un autre petit pays dont la superficie totale est égale à la moitié de celle du Bénin mais avec une capitale plus grande que Cotonou (79km2). Quant aux capitales les plus petites on retrouve Sao Tomé sur l’île de Sao Tomé et principé avec seulement 17 km2. Elle est suivie de près par Malabo en Guinée avec seulement 21km2 . Et c’est avec grande surprise que Cotonou (79km2) au Bénin arrive en 3e position.

Les grandes capitales africaines :Lagos au Nigéria
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Les grandes capitales africaines : Malabo en Guinée Equatoriale

La population
Dans cette catégorie, c’est le dernier du podium au niveau de la superficie, qui remporte haut la main la première place. Lagos est de loin la capitale la plus peuplée du continent avec une population de presque 24 millions de personnes. Donc plus de 3 fois la population totale du Togo et 2 fois celle du Bénin, du Rwanda et du Burundi. Lagos est donc à l’échelle d’un pays et non d’une ville. Deux pays nous interpellent par l’importance de leur population. Le Rwanda et le Burundi, leur population est égale à celle du Bénin, pourtant leur superficie est 4 fois inférieure à celle du Bénin (114 000 km2). Et 3 autres pays, nous interpellent par leur faible population malgré leur taille importante. Le gabon avec une superficie de 267 66779 km2 n’a qu’une population de 2 119 036 habitants. Car le territoire est recouvert à près de 85% par la forêt. Et le Congo Brazaville avec 342 000 km2 a une population d’à peine 5 125 821 habitants. Quant à lui son territoire est recouvert au tiers par la forêt. Et puis la Namibie avec une superficie de 825 41879km2 et seulement une population de 2 484 780 habitants. Le pays a la plus faible densité en Afrique, et deuxième au rang mondial. Une situation due à la présence de 2 déserts (Namib & Kalahari).

Comparaison
L’exode rural entraîne une explosion des populations vivant dans la capitale. Et la centralisation de l’économie dans une seule vie du pays contribue également à ce phénomène. Les pays occidentaux ont réussi à repartir l’économie à travers le pays donc un étalement de la population sur l’ensemble du pays.
Prenons par exemple Lagos et Londres dont les superficies sont proches. Lagos est une mégalopole de 1171 km2 avec près de 24 millions d’habitants. Quant à Londres sa superficie est de 1572 km2 avec presque 9 millions d’habitants. Ou encore New York aux USA avec une superficie de 1214 km2 et 9 millions d’habitants.
C’est donc au niveau de l’Asie que nous devons nous tourner pour trouver des villes équivalentes. Bombay en Inde à une superficie de 603,4 km2 et une population de 12 millions d’habitants. Et Jakarta en Indonésie avec une superficie de 664 km2 et une population de près de 10 millions d’habitants.

Les prévisions annoncent une population de 400 millions d’habitants au Nigéria d’ici 2050. Et de fortes hausses dans les autres capitales, comment les grandes capitales africaines feront faces à ces évolutions ?

Sisi Abeni

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :