Les agressions et abus sexuels en Afrique sont malheureusement fréquents, le tabou et la honte imposée aux victimes protègent les bourreaux. Une situation encore plus alarmante dans le milieux de l’art. Le mouvement #Metoo n’a eu aucune répercussion sur le continent. Et pourtant les agressions et abus sexuels font partie du quotidien des femmes à une large échelle et des hommes également à un niveau plus réduit.

Le monde de la musique

Le chanteur congolais Koffi Olomidé a été accusé ce 18 mars par le tribunal correctionnel de Nanterre à deux ans de prison avec sursis pour « atteinte sexuelle sur mineure de quinze ans » au sujet de l’une de ses ex-danseuses. Il s’agit de fait qui se sont déroulés entre 2002 et 2006. Le chanteur a toujours eu un comportement abusif envers les femmes. En juillet 2016, il est filmé à l’aéroport international de Nairobi en train de frapper violemment une de ses danseuses. Ce qui lui a valu d’être arrêté et expulsé du pays.
Au Nigéria c’est une artiste Emma Nyra qui confiait en 2016 à demi mot avoir été contrainte à une relation forcée avec son producteur. Mais sans donner de détails sur le sujet et n’a entamé aucune action en justice.

Le monde du cinéma

C’est fin février dernier que des actrices africaines de la scène francophone ont osé parler et dénoncer les agressions et abus sexuels dont elles ont été victimes. L’actrice Nadège Beausson-Diagne a révélé avoir été harcelée il y’a 18 ans. Des faits commis par un producteur au Burkina Faso qui a usé de son pouvoir pour la faire chanter. Celui-ci la menaçait de la licencier et de lui confisquer son billet si elle ne couche pas avec lui. Et le 2nd fait s’est déroulé en Centre Afrique par le réalisateur et producteur. Cette personne n’a cessé de la harceler et tenté de la violer. Une autre actrice Nathalie Vairac a évoqué le harcèlement sexuel de la part du réalisateur français Daniel Vigne. Et pour finir le cas de l’actrice Azata Soro qui a été agressée physiquement et dont le visage a été tailladé par le réalisateur burkinabè Tahirou Tasséré Ouédraogo.

Les agressions et abus sexuels en Afrique de l’ouest : le monde du show-biz (une youtubeuse nigériane crée #Metoonigeria)
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Les agressions et abus sexuels en Afrique de l’ouest : le monde du show-biz (une youtubeuse nigériane crée #Metoonigeria)

Les actions mises en place

Les actrices francophones citées plus haut ont lancé le #Memepaspeur afin que la parole se libère au sein de l’industrie cinématographique.
Au Nigéria en février afin de mobiliser les gens sur les réseaux sociaux, une youtubeuse a lancé le #Metoonigeria. A ce jour ce hashtag n’a malheureusement pas été repris.

La culture du silence est encore très présente au sein des sociétés africaines et il est primordial que nous libérons la parole. Nous devons cesser de culpabiliser les victimes, il est impératif que la honte change de camps. Les abus sexuels de tous types sont à ce jour encore commis librement et impunément au sein de l’ensemble de nos sociétés qui protègent les hommes.

Sisi Abeni, correspondante à Lagos

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :