fbpx

Le général Gamou fait de l’ombre au gouvernement

Si une personnalité malienne fait presque l’unanimité aujourd’hui auprès des maliens, c’est bien le général Gamou. L’ancien rebelle qui avait lui aussi pris les armes contre le Mali est devenu général de l’armée malienne et s’est reconverti en faiseur d’unité nationale.

Le général Gamou
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Le général Gamou et ses troupes sur le terrain

En effet il le chante à qui veut l’entendre qu’il est pour l’unité nationale. Jusqu’ici ses motivations n’ont jamais été démenties  par ses agissements. On peut en même temps percevoir au Mali une certaine idéalisation de la personne de Gamou par les maliens en quête d’unité nationale. Les groupes rebelles signataires de l’accord d’Alger aussi en font une fixation. Les terroristes et rebelles qui règnent au nord du Mali sont Touaregs, arabes, Maures etc… Le général Gamou est l’un d’entre eux or les équilibres qui régissent la région de Kidal sont fondés sur les interactions entre communauté et tribus. Au nom de cet équilibre, Gamou est quasi intouchable par sa communauté.

 

Le fait que Gamou puisse pénétrer dans la ville de Kidal avec ses troupes alors que ni le premier ministre encore moins le président IBK  ne peut s’en approcher est un acte raciste.

Les Touaregs qui contrôlent Kidal avec la protection passive de l’armée française et de la MINUSMA sont connus pour leur penchant raciste envers les maliens de couleur noire.

Cette manière d’idéaliser le général Gamou et ses supers pouvoirs militaires peut se révéler être dangereux pour la stratégie militaire malienne. La guerre comme la sécurité sont une affaire de collectif et non d’individus. <h3

Gamou est un exécutant et non un donneur d’ordre, la preuve est qu’il se trouve aujourd’hui à Bamako contre son gré pour consultation des donneurs d’ordre qui ne jouent pas franc jeu.

Le général Gamou est l’arbre du désert qui cache la forêt qui n’existe pas.

Elijah De Bla

 

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :