fbpx

Gestion des personnes-contact : quand le mensonge d’état cache mal la réalité de la crise sanitaire au Mali

Le ministère de la santé du Mali est passé maître dans la thaumaturgie depuis quelques semaines. Nous avons déjà évoqué les mensonges du ministre Michel SIDIBE au sujet du fameux ” plan robuste ” inspiré par la France contre le coronavirus.  L’incapacité du ministère de la santé à organiser la ponte d’un protocole thérapeutique demeure. Malgré l’interdiction de l’importation et la commercialisation de la Chloroquine au Mali depuis 2006, toutes les pharmacies du Mali sont approvisionnées de ce produit. Par ailleurs la Chloroquine administrée lors de la prise en charge des malades du Covid-19 est en réalité une autre molécule non contrôlée donc méconnue. Il faut croire que c’est le saint esprit qui a guéri les malades comptabilisés dans les statistiques. Il y’a l’ombre d’un mensonge d’état au sujet de l’information véhiculée par le gouvernement.

Lire

PRÉVENTION DU COVID-19 AU MALI : LES ANNONCES SANS EFFETS DE MICHEL SIDIBE PEUVENT CONDAMNER LE MALI

Observons tout simplement le communiqué du ministère de la santé du 1er Avril 2020. Il est mentionné 925 personnes-contact qui font l’objet d’une veille sanitaire.

En français simple,Cela suppose que l’état de santé de ce millier de personnes sensées avoir été en contact avec les personnes malades du Covid-19 est scruté. Dans les communiqués qui ont suivi le 1er Avril, nous n’avons plus jamais eu de nouvelles de ces 925 personnes. Pire, le chiffre n’a ni augmenté ni baissé. En d’autres termes, aucune personnes de ce groupe n’a été testé positif. Aucune information n’a été donnée sur ce que ce groupe est devenu. S’est-il volatilisé par magie? Était-ce un poisson d’Avril fait aux maliens?   Cet écart de communication laisse planer le doute sur le sérieux des informations données par le gouvernement. Des personnes-contact d’un tel échantillon qui s’évapore tel l’espoir au cimetière laisse dubitatif sur la pertinence des méthodes du gouvernement.

Petit à petit, le malaise est en train de s’installer au Mali au sujet de la gestion de la crise sanitaire. La magie n’ayant pas suffit, c’est le mensonge qui est appelé au secours. Le communiqué de l’assemblée nationale du Mali qui annonce un cas positif sans le nommer est une catastrophe.

Le Mali est certainement le seul au monde qui rend anonyme les personnalités publiques atteinte du Covid-19.

Communiqué de l'assemblée nationale du Mali
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Communiqué de l’assemblée nationale du Mali

Lire aussi

CORONAVIRUS AU MALI : MOUSSA DIARRA LE CANDIDAT MPR DE YELIMANÉ EST LA PREMIÈRE VICTIME DE LA CAMPAGNE DES LÉGISLATIVES

Comment un membre de l’assemblée nationale fait-il pour savoir qu’il a été en contact avec une personne qui n’a ni nom ni prénom? Ce communiqué n’encourage pas la population à se faire dépister car ce type de pratique associe cette maladie à la honte. Ailleurs les personnalités publiques contaminées se déclarent publiquement. Au Mali la magie, le cache-cache et le mensonge sont légion.

Lorsqu’on décèle un mensonge dans une partie d’une phrase, que faisons-nous du reste de la phrase?

 

Yaya Nianiouma MALLE alias Elijah De BLA

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :