Les “parrains du foot” ont décidé ce week-end de mettre en lumière l’équipe des U17 de Linas Monthléry entraînée par un jeune d’origine malienne Yahiya Soukouna. La caméra des “parrains du football” a suivi ces jeunes qualifiés pour la finale de la coupe de l’Essonne 2015. Des vestiaires où l’on a pu suivre le discours d’avant match du coach à la remise du trophée en passant par les buts, ce reportage vous permettra de vivre une partie de cette finale qui compte beaucoup pour ces jeunes parmis lesquels il faut voir les professionnels de demain. Le parcours du club sur la saison est un modèle de réussite dans le genre. Affronter des clubs dans des stades hostiles ou comme ce Samedi face à un club d’une division au dessus fut les ingrédients du club pour accéder à la victoire de la coupe de l’Essonne.

En France, on vante souvent le charme de la coupe de France car c’est l’une des rares compétition où David peut battre Goliath. Ce principe est d’autant plus vrai en coupe départementale.

Le football ne connaît qu’une vérité : la réalité du terrain. C’est ainsi que le football récompense ses champions. Les U17 de Linas-Montlhéry sont devenus depuis le samedi 13 juin 2015, les nouveaux rois de l’Essonne en remportant leur finale façe à Evry qui était le grand favori de cette finale. Cette équipe avec son terrain d’entrainement rouge sang a réussi à se hisser jusqu’en finale de cette compétition. Malgré la division qui sépare Linas d’Evry, les “sang et or” ont conquis au cours du match, la maîtrise du jeu. Dans les premières minutes du match, les rouges et bleus se procuraient les premières occasions, mais les tirs n’étaient pas cadrés. Ensuite, la rencontre s’équilibra jusqu’à ce que Linas commence à récupérer plus de ballons et maîtrise le terrain. Linas a construit des actions dont l’une qui se solda par un but marqué. But qui sera refusé en raison d’une position de hors-jeu. Néanmoins, les sang et or ne se découragèrent pas, c’est pourquoi sans surprise, ils ouvrirent le score sur une frappe soudaine de leur attaquant. Les adeptes du football savent qu’une équipe qui marque a tendance à se relâcher dans la minute qui suit. C’est exactement ce qui est arrivé à Linas qui concéda un corner évitable et subit une égalisation sur un coup de tête de l’attaquant d’Evry. Les deux équipes rejoignirent les vestiaires à égalité. En début de seconde mi-temps, Evry repris l’avantage. Les rouges et bleus connurent le même sort que leur adversaire du jour et subirent une égalisation dans la minute qui suivi. Les sangs et or ne réussiront pas à concrétiser leurs occasions. A la fin du temps réglementaire, les deux équipes se quittèrent sur un match nul et ce sont les tirs au but qui les départagèrent. Finalement après une séance de tirs aux buts l’épique Linas s’imposa.

Malgré le peu de moyens dont ils disposent et la division d’écart qui les sépare, les sangs et or ont joué sans complexes, réussi à mettre en difficulté Evry et à pratiquer un meilleur football.

 

 

Mansa Moussa

 

 

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :