fbpx

Il y’a plusieurs mois de cela, le président IBK à effectué une visite de proximité dans le Mali profond  et notamment dans la région de Ségou.  L’étape de Bla avait fait couler beaucoup d’encre notamment en coûtant à Bocary Tereta alors ministre du développement rural sa place au gouvernement.  Il aurait menti au président, il l’aurait trompé sur l’état des infrastructures de la ville de Bla.  La raison de la tempête du président fut la découverte de l’obscurité qui s’empare de la ville de Bla à la tombée de la nuit. Le maire et les écoliers ont exprimés clairement et sincèrement leurs envies d’électricité.

Le président IBK blessé dans son orgueil à promis l’arrivée d’EDM (énergie du Mali) dans la ville avant la fin de l’année. Il est en train de tenir sa promesse.  En ce moment même, une équipe d’EDM  est à Bla pour prendre la main sur la gestion de la distribution d’électricité dans la ville. Il ne s’agit pas de nouvelles infrastructures mais plutôt de reprendre ce que la société Yélen Coura à d’existant c’est-à-dire les groupes électrogènes. Les techniciens vérifient les raccordements afin d’apporter une assistance là où il y a défaut.

La promesse d’avoir une distribution continue d’électricité à été faite à la population contrairement à Yélen Coura qui fournissait quelques heures par jour.

Les populations de Bla vont apprécier cette avancée, toute chose qui satisfait le clan présidentiel. Il faut dire que la maigreur des bonnes nouvelles conduit la présidence à célébrer la moindre petite victoire.  Le responsable de la communication présidentielle en la personne de Racine Thiam s’est autorisé une bourde monumentale en la matière.  Trop impatient d’annoncer la bonne nouvelle,  Racine Thiam a partagé la publication d’un internaute « Bla24 » qui présentait la photo d’une rue éclairée par des lampadaires comme étant celle de Bla. Après avoir passé l’image au scanner, nous avons détecté des incohérences sur l’appartenance de cette image à la ville de Bla.

Capture d'écran de la publication de Racine Thiam, directeur de la communication de la présidence
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Capture d’écran de la publication de Racine Thiam, directeur de la communication de la présidence

Avec un minimum de bon sens et de connaissance du Mali,  on se met à douter une minute après la joie de la découverte d’une ville éclairée.  En effet pour ceux qui connaissent la ville,  aucun endroit ne ressemble à l’image partagée par le directeur de la communication de la présidence.  Pire,  on aperçoit une piste cyclable reconnaissable aux tracés  sur le sol. Si Bamako la capitale n’a pas de pistes cyclables on voit mal la ville de Bla s’encombrer avec ce détail.  Racine Thiam en bon communicant aurait dû analyser ces détails avant de sombrer dans l’euphorie primaire. Il aurait pût envoyer le photographe de son cabinet faire un reportage en bonne et due forme dans la ville. Si nous faisons l’addition de toutes les ratées de la communication de président, on en arrive à chercher ce qu’elle parvient à réussir. Si les actes les plus minimes ne sont pas maîtrisés au plus haut niveau, que faut-il espérer des actes complexes ?

Lorsque la communication présidentielle se rabaisse à partager les ragots des réseaux sociaux sans se soucier de leurs portées,  on se dit qu’on vivrait mieux sans son apport.

 

Elijah De BLA

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :