fbpx

#DéboutPourGao : les maliens de France indignés suite à la répression


#DéboutPourGao, la diaspora malienne s’organise pour faire entendre sa voix.

Après les terroristes qui ont violé et torturé femmes, hommes et enfants à Gao, après la MINUSMA qui a tiré sur la population, c’est au tour de l’armée malienne de massacrer les manifestants contre l’installation des autorités intérimaires.

La répression sanglante de la manifestation des jeunes de Gao qui exprimaient leur refus de l’installation des autorités intérimaires a ému les maliens de France. Tout comme Bamako et Tombouctou qui ont manifesté leurs solidarités à la jeunesse martyr de Gao, les maliens de France se sont rassemblé spontanément devant le consulat du Mali à Paris pour donner de la voix. Militants et responsables de partis politiques, responsables associatifs et maliens sans colorations ont dénoncé le caractère ignoble de l’intervention de l’armée contre une partie de sa population.

Il existe un réel déficit sécuritaire au Mali à l’image des événements malheureux de Gao. Les maliens de France incitent la communauté malienne à la vigilance et à la mobilisation pour éviter que Gao ne devienne un précédent.

Pour certains manifestants de #DéboutPourGao, cette répression rappelle  celle de Mars 1991 qui conduira à la chute de la dictature du général Moussa Traoré.

Le traumatisme de Mars 1991 est encore présent. « Qui a donné l’ordre de tirer sur les manifestants ? » les maliens de France se posent la question.


#DéboutPourGao se veut un mouvement spontané national et supranational pour maintenir la pression sur le pouvoir IBK afin qu’il protège les populations plutôt que de les tuer. C’est aussi un élan de solidarité avec le brave peuple de Gao qui a hébergé les soldats maliens pendant la traversée du désert que fut l’avancée des terroriste vers le sud du pays. Chacun se souvient de l’apport des populations de Gao pour l’armée malienne.

Les femmes présentent à #DéboutPourGoa ont réitéré l’unité des ethnies du Mali et lancé un appel à cesser  les exactions de l’armée quel que soit l’endroit sur le territoire malien.

Le message global de cette manifestation est la tristesse générale. Les manifestants réclament justice pour Gao.

Elijah de Bla

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :