fbpx

Coronavirus: Siméon Sawadogo, l’un des ministres burkinabés testés positif pourrait avoir contaminé le gouvernement malien

Le Coronavirus est notre plus grande peur en ce moment. Au Burkina Faso frontalier du Mali, le gouvernement et l’assemblée nationale sont les deux organes du sommet de l’état qui sont touchés. Quatre ministres du gouvernement burkinabé ont été testés positifs au COVID19 en une semaine. Parmi ces ministres positifs, l’un d’entre eux Siméon SAWADOGO a séjourné au Mali. Le 12 Mars dernier, dans le cadre de la concertation des gouverneurs et ministres de la zone du Liptako Gourma, les ministres de l’administration territoriale du Mali, Burkina Faso et du Niger se sont retrouvés à Bamako à l’hôtel de l’amitié.

Siméon SAWADOGO
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Siméon SAWAGODO l’un des quatre ministres burkinabés testés positifs au Coronavirus

Réunis sous le thème de  la « Stabilisation de la région du Liptako Gourma » les trois ministres et leurs délégations ont passé la journée ensemble.

La réunion ministérielle a été précédée par celle des gouverneurs des régions frontalières. Hamany Belco MAIGA, chef de cabinet du ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation présidait ce forum des gouverneurs ouvert le Mardi 10 Mars 2020. Hamany Belco MAIGA était entouré de ses homologues du Niger et du Burkina Faso.

Le Coronavirus ayant été confirmé chez quatre ministres du gouvernement Burkinabé, le ministre de l’administration malienne et de la décentralisation devrait se sentir concerné.
Non seulement le ministre doit se faire dépister, tout son cabinet et certainement l’ensemble de l’exécutif malien doit passer au test. Par ricochet, les familles et collaborateurs indirects de ce ministre et de l’ensemble du gouvernement malien doit se faire tester. Le gouvernement malien est menacé d’autant plus que le 18 Mars il s’est réuni en conseil des ministres avec  Boubacar alpha BA qui a été en contact étroit ( poignet de mains, petit déjeuné, déjeuné, accolades etc…) avec tout l’exécutif.

La période d’incubation du Coronavirus étant de 14 jours, nous sommes en plein dans la phase des révélations. Du 10 au 25 Mars, beaucoup de choses peuvent se passer. L’exécutif malien y compris le président de la république est en sursit jusqu’au 25 Mars au moins.

Lire également

LE CORONAVIRUS : LE MALI DOIT METTRE EN QUARANTAINE LES MINISTRES PRÉSENTS AU SALON DE L’AGRICULTURE AINSI QUE LA DÉLÉGATION D’EXPOSANTS APRÈS LE SÉJOUR PARISIEN

Avec seulement 2000 unités de tests pour le Coronavirus, le gouvernement malien à lui pourrait en consommer 5% directement et sans doute la moitié avec les collatéraux inclus. Tous les fonctionnaires des départements ministériels et leurs familles ainsi qu’amis pourraient être concernés. Si ces personnes ont fréquenté les rassemblements des partis politiques ou ceux des mosquées et églises sans oublier les marchés, l’équation est insolvable.

Outre les ministres et collaborateurs, des personnalités du PNUD étaient présentes avec leurs collaborateurs. Le Mali est l’un des rares pays encore épargnés par le Coronavirus. si cette situation est une chance inouïe, il faut l’entretenir. Les frontières du Mali auraient pu être fermées et ce type de rassemblement reporté dès le 1er Mars.

 

Il parait que dieu veille en particulier sur le Mali. Ainsi soit-il pour toujours.

 

 

Yaya Nianiouma MALLE alias Elijah de BLA

 

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :