fbpx

La diaspora malienne de France serait-elle en état imminent d’implosion ? L’on peut se poser la question depuis environ un mois. En effet les initiatives de défiance de l’administration en France se multiplient. Après une manifestation de dénonciation des services consulaires menée par des associations de migrants, c’est au tour d’un mouvement mieux organisé et qui dure dans le temps et dans l’espace malien en France. Depuis le 6 Mai 2016, des centaines de maliens de tout âge occupent le consulat du Mali à Paris. Le consulat est inaccessible depuis cette date. Les raison de cette montée de tension sont multiples. Les plus visibles sont les revendications des ressortissants du cercle du Yélimané qui exigent la libération de leur responsable interpellé puis détenu injustement selon les manifestants. Ils s’insurgent contre la hausse inexpliquée des impôts prélevés dans le cercle sachant qu’ils sont à l’origine de la construction des écoles, des hôpitaux, des puits et toutes les infrastructures.

Ni la mairie, ni les députés ne sont à l’origine de quoique ce soit. Les femmes de Yélimané ont été également brutalisées par la gendarmerie lorsqu’elles sont allées réclamer la libération de Bakary Djamou, le leader associatif interpelé. Le blocus tend aussi à réclamer justice pour toutes ces victimes collatérales des administrateurs de Yélimané. ci-dessous le communiqué de l’association: <<Communiqué officiel de l’association Yélimané Dagakané  “Yélimané Dagakané ” a été  créé par les ressortissants du cercle pour , comme son nom l’indique faire avancé le cercle de Yélimané et aider la population pour le développement . Yélimané Dagakané est une association pacifiste qui n’a jamais eu vocation a pratiquer  la violence. C’est  avec beaucoup de surprise, d’inquiétude et de colère que nous avons appris aujourd’hui que les forces de l’ordre on fais le choix de tabasser les femmes de Yélimané qui se sont déplacer  pacifiquement pour réclamer justice. Certaines on été laissé dans un état critique. Yélimané Dagakané reclame justice pour ces femmes, que les responsables de ces violences soient puni et pour les habitants du cercle de Yélimané trop longtemps victimes de la loi du plus fort. Comme d’habitude la Diaspora de Yélimané prend les responsabilités de l’état et se cotise en masse pour payer les frais médicaux des femmes battue par les autorités et qui refusent de payer les soins.

Yélimané Dagakané réitère sa volonté ferme de lutter contre la corruption, l’injustice ainsi que la violence dans son cercle. Et exige: 

 -la libération Immédiate et sans condition de son porte parole Bakary Djambou, 

-la levée des assignations  a résidence de ses membres suite a la cinquantaine de convocation

– la levée de l’interdiction de l’association qui est la pour le bien des habitants du cercle. 

Si la situation de blocage du consulat dure aussi longtemps c’est parceque comme d’habitude l’état Malien fait la sourde oreille quand aux problèmes de ses citoyens,nous leurs demandons d’intervenir pour que le droit de chacun soit respecter. En attendant notre détermination reste grande. 

Le Président de “Yélimané Dagakané ” Toumani Traoré.>>

  D’autre part, le ras le bol général exprimé par les usagers du consulat trouve un écho chez les manifestants. Ils réclament une meilleure prise en charges des demandes de documents administratifs et la réduction des délais de délivrance desdits documents. Les maliens de France perdent des jours travaillés pour faire la queue au consulat dans l’espoir d’avoir les documents demandés.

Le blocus du consulat est une espèce de somme des demandes émanant des maliens de France. L’interpellation de Bakary Djamou fut le détonateur. Un communiqué de l’ambassade du Mali en France témoigne de l’incapacité des deux parties à trouver un compromis.

<<Sur instruction de SEM l’Ambassadeur du Mali en France, une rencontre entre les responsables du Consulat Général et des représentants de l’Association fut aussitôt organisée, afin de comprendre les raisons du sit-in…. Malheureusement, toutes ces démarches impliquant des Notabilités et Sages de la communauté malienne de France sont restées infructueuses.>>

Ceux qui tenaient  le consulat étaient déterminés à y rester tant que leur frère sera détenu à Yélimané. Ils ont bravé la pluie et le froid pour maintenir la pression. Ce Jeudi 12 Mai, les maliens de France ont finalement libéré le consulat. Nous reviendrons sur les éléments ayant permis cette décrispation.

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :