Communiqué de presse : ” Hòròn ” le nouveau spectacle de Blonba à L’UNESCO à Paris

" Hòròn " le spectacle de Blonba fait son lancement à l'UNESCO à PAris
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

” Hòròn ” le spectacle de Blonba fait son lancement à l’UNESCO à Paris

 

Justification

En raison de l’inconcevable crise multidimensionnelle subie depuis 2013, la population malienne est en pleine dépression. En quelques années, ses légendes fondatrices traditionnelles ont brusquement cessé de l’animer. La perte de confiance et les réalités implacables du présent la débordent de tous les cotés. Entre l’économie criminelle, la déconstruction de l’État, l’absence de mise à niveau dans sa gouvernance familiale, l’évolution numérique accélérée du monde, la crise sécuritaire, la montée en puissance des organisations mafieuses à connotation religieuse ou ethnique, elle a tendance à naturellement s’inscrire en mode survie. Or, là où la survie prédomine, point de règles ! Les portes sont susceptibles de s’ouvrir à toutes les dérives.

Cette population est constituée à 80 % d’individus de 40 ans et moins dont 50% de moins de 15 ans. Largement influencée par les réseaux sociaux et les programmes télévisuels, cette tranche d’âge s’est inscrite dans une contestation permanente de toutes les autorités.

Pour sortir de cette crise durablement, il serait donc indispensable que les institutions démocratiques et laïques du pays se reconstruisent, se consolident et se développent. Pour cela, le citoyen malien doit les comprendre, adhérer à ses valeurs et manifester des comportements adaptés. Il ne suffit pas seulement de réinventer et installer de nouvelles institutions démocratiques, il faut que se fonde dans les esprits et les cœurs une vraie culture démocratique.

Nous choisissons donc d’agir sans délai, avec le programme d’éducation à la citoyenneté Nyanajè Taama, afin de mettre en mouvement le jeune citoyen malien et l’accorder à l’évolution du monde.

Lancement de l’Action à l’UNESCO

Pour donner une visibilité inédite au programme d’éducation à la citoyenneté Nyanajè Taama, il est envisagé ce 14 septembre dans la grande salle du siège de l’UNESCO à Paris une opération de relations publiques autour d’une représentation du spectacle musical « Hòròn » et des opérations de presse, avec comme cibles la diaspora malienne, les autorités de l’UNESCO, de l’UE, de l’OIF, des influenceurs et des amis du Mali en France.

• Hòròn, le principal outil pédagogique de Nyanajè Taama

Hórón est le principal outil pédagogique du programme d’éducation à la citoyenneté Nyanajè Taama. Il résume la ligne éditorial du programme. C’est une œuvre artistique inédite qui se propose de sensibiliser les maliens sur les enjeux d’une nouvelle dynamique citoyenne du Mali post-crise. Le spectacle est une mise en scène d’1 heure 20 minutes utilisant musique, danse, slam, rap, chansons modernes, démarches créatives urbaines. Au delà d’être très moderne et ouverte sur le monde, l’œuvre est largement inspirée de certains mécanismes artistiques traditionnels du Mali ( le Nziiri « conte », le maana « récit », le KotèBa…) et des chorégraphies traditionnelles (le « gomba » dogon ou le « takamba » du nord…). La musique consiste, en grande partie, en des adaptations très libres du riche patrimoine musical malien depuis l’indépendance jusqu’à ce jour.
12 artistes, 3 techniciens et 2 régisseurs constituent l’équipe du spectacle. Le rappeur Ramsès et la cantatrice Diamy Sacko sont les vedettes du spectacle. La mise en scène est assurée par Alioune Ifra NDiaye.

• Nyanajè Taama, un inédit programme d’éducation à la citoyenneté

Le Nyanajè Taama est un ambitieux programme d’éducation à la citoyenneté. Il couvre 35 villes, sensibilise 3 millions de personnes et met en action 2 500 jeunes qui influenceront en moyenne une dizaine de leurs camarades. Il renoue le lien entre les autorités (administratives, scolaires, traditionnelles, politiques, économiques) avec les jeunes. En lui seul, le programme produit 35 caravanes entre 35 villes.

Il propose un programme de télévision constitué de 11 émissions grand format de 90 mn contenant plus de 77 reportages, bio-express, interviews, saynètes, monographies de quartiers, villes et villages. Il programme dans les 35 villes couvertes, 172 activités culturelles, de team bulding, de conférences-débats, d’initiations aux enjeux du nouveau monde, d’animations liées aux enjeux du dividende démographique.

• Des jeunes comme cœur de cible

Répétition de " Hòròn "
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Répétition de ” Hòròn ”


Les actions de Nyanajè Taama visent à « vendre » aux jeunes le Mali nouveau émergeant de la crise, d’opportunités, démocratique et décentralisé où ils sont désormais invités à participer activement, à la fois en tant que détenteur de droits, mais aussi de responsabilités. C’est une configuration élargie aux formes nouvelles d’expressions juvéniles et de communication: télévision, événements, réseaux sociaux, diffusion artistique et culturelle, animations citoyennes, etc….

• Des outils pédagogiques issus de démarches académiques objectives

Près de 10 outils pédagogiques vont être programmés de façon itinérante dans les 35 villes.

Le gouvernement du Mali, l’Union Européenne, la GIZ, BlonBa, l’UNESCO, la SNV, l’OXFAM ont contribué à leur développement, à leur écriture, à leur création, à leur production et à leur test auprès du grand public. Leur principal message-objectif est de promouvoir la confiance des jeunes en eux et dans leur pays afin qu’ils n’y conçoivent que là leur avenir et non dans un autre pays, et également de les inviter à s’inscrire sur le futur à construire.<h/4>

• Des thématiques destinées à inscrire le citoyen malien sur le futur à construire

Les outils pédagogiques prennent en charge les jeunes à travers divers thématiques, notamment les enjeux actuels du monde, le vivre-ensemble, les opportunités du monde en construction, la culture entrepreneuriale, les méfaits de l’immigration clandestine, les enjeux liés au dividende démographique et au planning familial, la promotion d’un univers symbolique commun lié à la démocratie, à la laïcité, aux droits et obligations du citoyen

• Des jeunes mis en action

2 500 jeunes seront mis en lien, sous forme d’une chaîne virtuelle de l’amitié. Ils sont les principaux animateurs des réseaux sociaux Facebook et Instagram du programme. Ils sont encadrés par des professionnels pour que les sujets restent sur l’actualité du programme et les enjeux citoyens auxquels le Mali fait face. Une rencontre à Bamako, autour des cultures urbaines, clôt chaque saison. Elle permet à la chaîne de l’Amitié de sortir de sa virtualité et d’être des rencontres réelles. Ce serait l’occasion de leur faire découvrir de façon concrète les institutions du pays (Présidence de la République, Gouvernement, l’Assemblée Nationale, la Cour Constitutionnelle, l’Armée Nationale…) et les opportunités qu’offre le monde d’aujourd’hui (visite d’entreprises, de Start-up… )

• Une communication en phase avec les réalités du pays

Un community management, avec comme animateurs au moins 5 jeunes influenceurs, va spécifiquement être conçu pour accompagner le programme. Ainsi qu’un programme télévisuel et radiophonique conçu comme un talk-show populaire. Pendant 6 mois, ces programmes, selon leurs formats, seront quotidiennement, hebdomadairement et mensuellement proposés au grand public.

Les protagonistes de ces programmes seront les principaux relais auprès du grand public dans leurs villes, quartiers et villages pour progressivement créer un bassin régulier d’audimat de plus de 3 000 000 de téléspectateurs, de followers et d’auditeurs.
Hòròn
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Les partenaires de “Hòròn “

 

La rédaction

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :