fbpx

Ce monde selon Tiefing SISSOKO : De l’optimisme et du courage

Après son existence ébranlée par un virus sorti de nulle part. Après sa liberté confinée pendant de nombreux mois par l’espoir de protéger sa vie et celle des autres. Après des actions héroïques du corps médical, des scientifiques, des organisations de solidarité et de nombreux anonymes tenant tête avec courage à ce fléau… Le monde d’après COVID-19 ne peut être que merveilleux.  

Ce monde sera merveilleux parce que nous continuons de nous battre avec courage contre les injustices où qu’elles se trouvent. Les manifestations partout dans le monde contre l’inacceptable est une illustration de ces propos. Il en est de même de ce qui se passe au Mali… 

Ce monde sera merveilleux parce que les maliens continuent de prendre conscience de l’enjeu vital pour eux de se saisir avec courage de leurs problèmes.

Est-ce le Président, le système politique et institutionnel, la société civile, la famille, l’Homme malien ? Chacun-e y apporte ses réponses selon ses convictions. La grande mobilisation du 5 juin est l’expression du rejet d’un système à bout de souffle devenu inacceptable.

 

 

Entre les deux positions : démission ou maintien du Président, il y a un compromis nécessaire qui passe par l’organisation consciente et courageuse d’une transition démocratique.

Le Mali traverse un tournant historique. Une occasion est offerte à l’homme le plus important du Mali de faire l’histoire et de marquer cette histoire. Quoi de mieux que de piloter cette transition par héroïsme ? Tous les Keïta n’ont-ils pas reçu cette fibre en héritage ? C’est par courage que l’Assemblée Nationale sera dissoute et qu’il faudra s’orienter vers une Quatrième République avec les institutions plus fortes ! 

On ne peut pas croire un seul instant qu’il n’y a que des démons dans le système actuel. Il y a sans doute une âme corrompue susceptible de guérir. Que les plus compétents du système se prononcent avec courage pour accompagner la transition. Ils ont toute leur place dans la nouvelle société. Une société qui gratifie le mérite et encourage l’innovation. 

Ce monde sera merveilleux parce que nous avons eu la preuve que lorsque nous sommes ensemble la victoire est plus belle et plus éclatante. C’est une piste importante pour le Mali. Nous ne devons pas oublier que ce qui réunit est beaucoup plus fort que ce qui nous divise. C’est dans cette optique que toute « chasse aux sorcières » serait hasardeuse et peu pertinente pour le salut. Les maux qu’il faut combattre : l’indiscipline, l’oisiveté, la corruption, la gestion clanique au détriment de la compétence… ne peuvent l’être efficacement que par un engagement courageux de tous y compris de celles ou de ceux qui en sont les architectes : 

Pourquoi accepter un portefeuille ministériel, si je peux à peine gérer une fonction d’assistant administratif ? Président d’une Assemblée ou député, si je peux à peine comprendre l’orientation d’un texte, Directeur d’une administration, si je n’ai jamais entendu parler de management, Diplômé d’une université ou du Bac par influence ou par son réseau… Que toutes les personnes qui se reconnaissent dans ces catégories acceptent de se remettre en question et de s’engager activement dans la recherche de leur vocation par le travail. Beaucoup s’épanouiront dans l’agriculture, l’industrie, les services, le commerce, etc. C’est d’être courageux que de procéder ainsi : être une solution et l’incarner avec honneur ! 

Ceux qui prétendaient avoir la solution hier ne sont-ils pas ceux qui sont décriés aujourd’hui. Laissons à l’histoire une politique politicienne surfant sur l’amnésie collective. Pour le futur, faisons preuve de lucidité, de clairvoyance et d’un minimum de jugeote. La solution est collective chacun en mesure de ses possibilités par inclusion, par mérite pour le bonheur des peuples.  

Lire aussi

LE MALI D’APRÈS IBK ( DEUXIÈME ACTE ) : DE LA REFORME DU SYSTÈME PARLEMENTAIRE

 

Ce monde sera merveilleux parce que nous avons pris conscience de ce que nous avons de précieux : notre humanité.

Nous devons renforcer notre système d’éducation par tous les moyens pour assurer une meilleure transmission des valeurs qui nous tiennent à cœur. L’école malienne est en crise depuis trop longtemps. Faisons-en sorte que ce secteur s’échappe de la caverne. Donnons notre vie pour cela. Nous avons une partie de la solution. Construisons ensemble les préceptes de la nouvelle refondation de l’école en prenant les décisions courageuses.  

Brandir son stylo pour le progrès  

Tiefing SISSOKO Ph. D.  

Président Les Petits Stylos Fondation 

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :