Attentat de Bamako : nos condoléances aux victimes

Suite à la fusillade de BAMAKO notre correspondant à BAMAKO Sadio NIAKATE  nous fait l’état des lieux.

En milieu de soirée du vendredi 6 Mars 2015, un homme armée présenté par certains comme un djihadistes se présente à l’entrée d’un bar du quartier Hippodrome de BAMAKO puis abat quatre personnes sur le champ et en blesse plusieurs autres dont l’un qui décèdera suite à ses  blessures. La plupart des victimes sont membres du Rotari club de Bamako. Une soirée des membres des différents clubs du Rotary se tenait justement dans ce bar.  L’une des victimes de la fusillade de BAMAKO est un ami de la rédaction de RP Medias, Fabien GUYOMARD qui s’en est allé sous les balles très lâches des terroristes qui sévissent un peu partout au Mali. Ousmane KEITA est l’un des blessés identifiés. le bilan est de cinq morts dont trois maliens, une fille parmi les victimes maliennes. Un belge décédé sur le champ ajouté à Fabien porte le nombre d’occidentaux à deux.

Ces mêmes terroristes qui ont tranché des mains a Kidal, Gao, Tombouctou et ailleurs ont frappé à Bamako.

Ces mêmes terroristes qu’on a libéré des prisons du Mali tout en payant une rançon à leurs commanditaires de sorte à financer l’assassinat lâche d’autres maliens et français.

FLG comme nous l’appelons étaient de ceux qui souhaitaient l’intégrité du Mali dans la paix car il avait épousé le Mali dans son cœur. Notre ami est une victime collatérale de la complaisance de la France par sa politique de deux poids deux mesures au Mali et une victime de l’incapacité des autorités malienne à imposer la sécurité.

Les autres morts non encore identifiés sont à mettre au compte de la combinaisons perdante du quai d’Orsay et de la diplomatie malienne qui a relayé la sécurité du malien au second plan. En ce moment précis, aucune disposition de sécurité renforcée n’est visible à Bamako. Ni les bâtiments administratifs ni les rues n’ont reçu une sécurité supplémentaire sachant que l’auteur des tueries est en fuite dans la nature.
A toutes les familles endeuillées, la rédaction de RP MEDIAS  présente ses condoléances attristées.  Aujourd’hui est un jour triste au Mali et partout où vivent des maliens.

 

Elijah de Bla

Souscrire à notre lettre d'information