Amadou Koita sur France24 : un moment gênant pour la jeunesse malienne

Le ministre de la jeunesse Amadou Koita est en tournée en France depuis quelques jours. Invité de la rédaction de la chaine française d’information continue, Amadou Koita a fait étalage de lacunes manifestes. Nous vous proposons le service après-vente (SAV) de son passage.


Face aux questions précises de la journaliste, Amadou Koita, confortablement installé dans une logique de mauvaise foi et de dyslexie, était dans une posture purement politique. Ministre de la jeunesse et de la reconstruction citoyenne qu’il est n’avait semble-t-il pas préparé ses fiches. Il ne manquait jamais de citer le président IBK et ses promesses de campagne.

Le refrain connu et récité des milliers de fois sur l’ORTM a été servi encore une fois sur le plateau de France24.

Selon Amadou Koita, pour retenir la jeunesse malienne sur le territoire, le président aurait créé 200 milles emplois.

En référence à Mamoudou Gassama, le héros sauveur d’un enfant qui n’a que 22 ans, Amadou Koita n’a pas été capable d’expliquer en quoi le Mali travaille pour conserver cette catégorie de jeunes avec autant de valeurs.

Il a préféré parler de fierté, du coup de fil du président IBK au jeune Mamoudou Gassama et des valeurs de la république française. Concernant le rôle du G5 Sahel dans le développement, en faveur de cette jeunesse abonnée à l’émigration, il faudra attendre son prochain passage pour avoir une réponse. Pour finir, on peut s’interroger sur l’opportunité pour un ministre malien d’employer l’expression « immigration clandestine » pour qualifier ses propres ressortissants.
Le document complet de France 24

Une jeunesse mal représentée par son propre ministre, c’est une réalité que nous constatons suite au passage d’Amadou Koita chez France24.

Elijah De BLA

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :