fbpx

Adama Traoré est notre Ilan Halimi, la justice doit identifier les barbares

Adama Traoré
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Mobilisation pour Adama Traoré décédé suite à son interpellation par les gendarmes

Adama Traoré serait vivant aujourd’hui s’il n’avait pas croisé le chemin des gendarmes. Il serait encore vivant s’il n’avait pas été de type africain.

il n’avait que 24 ans, il s’en est allé pour toujours le jour de son anniversaire. Les circonstances officielles narrées par les officiers de la sécurité font froid dans le dos.  « Je n’ai porté aucun coup. Nous avons employé la force strictement nécessaire pour le maîtriser mais il a pris le poids de notre corps à tous les trois au moment de son interpellation. » « On se trouvait à trois dessus pour le maîtriser avec la force strictement nécessaire à son immobilisation » Il y avait trois corps sur Adama Traoré pour l’étouffer, il en est mort. Pour n’importe quelle autre communauté vivant en France, le terme homicide aurait été approprié. Au lieu de cela les institutions cherchent à masquer la mort d’Adama Traoré. La France veut étouffer cette affaire.

La justice refuse de soupçonner les gendarmes qui reconnaissent officiellement dans le rapport de leur audition qu’ils ont employé la force qui est à l’origine de la mort brutale et atroce d’Adama Traoré.

La mobilisation de la communauté Afro pour Adama Traoré est certes à saluer mais elle demeure insuffisante. Dans le climat actuel fait de  déshonneur des noirs de France, chacun devrait se sentir concerné et bouger.

Les noirs de France ont leur Ilan Halimi, c’est à  la justice d’identifier les barbares comme elle l’a fait vite et bien lorsque le couple de policiers fut égorgé.

Adama Traoré
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

La mort brutale d’Adama Traoré lors de son interpellation  rappelle celle d’Ilan Halimi par le gang des barbares

Ilan Halimi n’avait que 23 ans, le monde entier s’est mobilisé pour lui, Adama Traoré mérite la même attention. Pour cela la mobilisation doit être nationale et illimitée dans le temps. Il faut une marche du million d’hommes et femmes noirs à Paris pour Adama Traoré. Il faut réfléchir au volet financier de la lutte en rassemblant des millions d’euros par contributions volontaires. Il faudra remplir des cars, des trains et des avions pour converger vers Paris sur les champs Élysée en pleine semaine pour réclamer  justice pour Adama Traoré et respect pour la communauté Afro. Ceux qui attendent d’être interpellés par la police et décéder par étouffement doivent être rapprochés par les autres déjà convaincus pour gonfler les rangs. Il y a un risque manifeste d’importation des meurtres de noirs aux États-Unis chez nous dans l’hexagone.

Pour Adama Traoré et pour nous-mêmes, les noirs de France devraient se sentir concernés. Nous devons prendre les juifs de France en exemple.

Elijah De BLA

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :