Les valeurs africaines peuvent être une véritable source de prospérité et les Soninkés nous le prouvent parfaitement. Les soninkés sont un peuple que l’on retrouve au Mali, au Sénégal, en Gambie et en Mauritanie et aujourd’hui on rajoute volontier l’île de France où vit une forte diaspora. C’est un peuple très attaché à ses valeurs africaines, les Soninkés sont souvent décrit comme travailleurs, solidaires, soudés et courageux. C’est également des voyageurs, ce qui explique sûrement qu’ils sont les pionniers de l’immigration subsaharienne en France. Leur système de solidarité traditionnel les a suivi jusqu’en France et c’est en le préservant qu’ils ont su bâtir l’une des communautés africaines les plus importantes.

Les valeurs africaines peuvent être une véritable source de prospérité et les Soninkés nous le prouvent parfaitement

Une solidarité dont ont pu également profiter d’autres communautés comme les Bambaras ou les Wolofs ; à travers les foyers de travailleurs africains d’abord habités par eux où ils ont développé une organisation adaptée aux migrants africains (repas et lit à moindre coût). La préservation des valeurs africaines chez les Soninkés leur a permis de contribuer au développement de leurs régions d’origines et même dans certains cas de se substituer à l’état. Au prix de nombreux sacrifices, car il est souvent question de se sacrifier pour les hommes étant seuls ou sacrifier sa famille pour ceux vivant avec femme et enfants. Une solidarité et dévotion pour la communauté de la part des Soninkés ; qui a fortement ralenti leur intégration et insertion professionnel en France comparées à des communautés arrivées biens après eux.

Les valeurs africaines, source de richesse et de prospérité chez les Soninkés
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Les valeurs africaines, source de richesse et de prospérité chez les Soninkés


Dans la région de Kayes, au nord ouest du Mali les valeurs de solidarité, de courage et de travail des Soninkés nous montrent qu’une communauté peut parfaitement se substituer et même faire mieux que l’état. La région a toujours été délaissée par le gouvernement et pourtant elle dispose de meilleures infrastructures que le reste du pays. Grâce aux importants transferts des migrants, les populations de cette région bénéficient d’écoles, d’eau potable et de centres de santé. Ces dispositifs ont contribué à une chute vertigineuse de la mortalité infantile et de certaines maladies (diarrhée, vert de guinée…).

Grâce aux importants transferts des migrants, les populations de cette région bénéficient d’écoles, d’eau potable et de centres de santé

Le dévouement est remarquable mais créé une véritable dépendance vis à vis de la diaspora dont la nouvelle génération ne souhaite pas se sacrifier comme l’a fait leurs parents. De plus la situation économique et administrative a changé, les pays d’accueils rendent extrêmement difficile l’arrivée des migrants et leur situation économique ne permettent à ceux-ci d’envoyer des transferts d’argent au village. Aujourd’hui la pression est telle sur les hommes que beaucoup émigrent au péril de leur vie, la région de Kayes est toujours fortement touchée lorsqu’un bateau de migrants africains chavire en mer.
Les valeurs africaines des Soninkés sont remarquables, mais aujourd’hui peut-être qu’il faudrait repenser comment celles-ci sont mises en application.

Abeni, correspondante à Lagos

Pin It on Pinterest