Répression au Mali: la marche du 2 Juin matée dans le sang

Répression au Mali: la marche du 2 Juin matée dans le sang

La repression au Mali est une qualité chez le président IBK. La marche de ce 2 Juin organisée par l’opposition malienne et la société civile a subi une répression par gaz et balles interposés. Les forces de l’ordre ont fait le choix d’empêcher cette marche pacifique qui exige du pouvoir des élections présidentielles transparentes.

D’ailleurs le président malien et son premier ministre le rappelent à qui veut l’entendre que tout est prêt pour l’organisation d’élection transparente. On peut légitimement se demander ce que peut perdre le président IBK à laisser l’opposition exprimer ce que lui même fait réciter en boucle sur l’ORTM et dans les colonnes de Jeune Afrique.
Le président ATT a été chassé du pouvoir à quelques semaines de la fin de son mandat. IBK aura-t-il le même sort? Les jours à venir nous édifierons d’avantage.
Du gaz et des balles réelles ont été employé contre une manifestion pacifique fut-elle non autorisée. Un cap vient d’être franchi au Mali. Le président IBK à une culture de violence depuis toujours. De nombreux blessés ont été évacués au CHU Gabriel Touré dont le candidat à la présidentielle Mamadou Igor DIARRA et Etienne Fakaba SISSOKO.

Elijah De BLA

Pin It on Pinterest