La paresse des jeunes Nigérians, cause du chômage ?

La paresse des jeunes Nigérians, cause du chômage ?
La paresse des jeunes Nigérians, cette phrase fait référence à une déclaration qui a été faite par le président Buhari plus tôt cette semaine. Pendant un échange avec une assemblée composée de politiciens et d’hommes d’affaires le mercredi 18 avril pendant le forum des chefs d’état des pays du Commonwealth à Londres. Il s’agit de la réponse apportée par le président du Nigeria lorsque la question suivante lui a été posée “Comment compte-t-il faire face au chômage élevé des jeunes Nigérians ?” et la réponse est déconcertante de la part d’un chef d’état concernant sa nation. Voici sa réponse “Concernant l’économie, nous avons une population très jeune, notre population est estimée à 180 millions de personnes. Plus de 60% de la population à moins de 30 ans, beaucoup d’entre eux ne sont pas allés à l’école et parce que le Nigéria est un producteur de pétrole, ils devraient alors s’asseoir et avoir des logements, la santé et l’éducation gratuite. “
Justifier le chômage par la paresse des jeunes Nigérians, a beaucoup choqué les gens à Lagos. Afin de recueillir leurs impressions, la rédaction a organisé un débat sur ce sujet et voici quelques témoignages.

Il souhaite adresser ces questions au président : “Cher président, quel est le métier de votre fils Yusuf ? Comment contribue-t-il à l’économie du pays ? Et pour finir parmi vos nombreux enfants, combien ont une carrière à succès ?”

Lucie, 28 ans, demandeur d’emploi
Elle est diplômée d’un master en admInistration et travaillait pour NEPA (la compagnie nationale d’électricité) dans le l’état d’Ogun (proche de l’état de Lagos). Elle se dit personnellement attaquée par leur président qui affirme que le chômage est uniquement dû à la paresse des jeunes Nigérians. Elle affirme que c’est à cause de sa paresse à lui que l’économie n’est pas assez dynamique. Elle déplore malheureusement que seules les personnes vivant dans les grandes métropoles (Lagos, Abuja, Port-Hacourt) sont au fait de ces déclarations et cela ne l’impactera pas lors des prochaines élections en 2019. Selon Lucie c’est en zone rurale qu’on observe les taux de participation les plus élevés, certainement dû à leur enclin à accepter les pots de vin offerts par les candidats. Pour justifier cela elle nous explique que dans son village natal (sud ouest) il est impératif d’avoir une carte d’électeur alors que beaucoup à Lagos n’en disposent pas.

A lire aussi : Des études onéreuses pour un salaire de misère de retour au pays

Chinedu, 30 ans, photographe
Elle a étudié la littérature anglaise à l’université mais s’est reconvertie dans la photographie par manque de débouchés. Elle nous a d’ailleurs expliqué que c’est une qualité très présente chez les jeunes Nigérians, ils n’hésitent pas à se reconvertir pour pouvoir subvenir à leurs besoins. Les parents se sont souvent sacrifiés pour les envoyés à l’université donc ils ne peuvent pas rester une charge pour eux. Selon elle affirmer que c’est la paresse des jeunes Nigérians qui est la cause du chômage élevé est de la pur démagogie.

Busayo, 30 ans, manager & blogueuse
Elle a étudié la communication et gère une agence de communication. C’est la nigériane typique, ou bien l’africaine typique car sur le continent cumuler les emplois pour joindre les 2 bouts est souvent indispensable car d’après elle les dirigeants africains sont paresseux et sont incapables de répondre aux besoins de leur population. Et puis, pourquoi s’étonne-t-il de la paresse des jeunes Nigérians ? N’est-il pas censé montrer l’exemple ?

Oghenekaro, 24 ans, étudiant en informatique
Il est encore étudiant mais il est aussi déjà parfaitement conscient des réalités de son pays. Il travaille en parallèle en tant que consultant IT et fait aussi de la photographie qui est l’une de ses passions. Il est très remonté contre le président pour avoir déclaré que la paresse des jeunes Nigérians constitue un frein à l’économie. Il souhaite adresser cette question au président : “Cher président, quel est le métier de votre fils Yusuf ? Comment contribue-t-il à l’économie du pays ? Car lui à la chance de conduire une moto à plusieurs milliers de dollars et de se faire soigner pendant des mois en Allemagne suite à un accident avec celle-ci ? Et pour finir parmi vos nombreux enfants, combien ont une carrière à succès ?”

Nous l’avions évoqué ici malgré un investissement important des parents nigérians pour envoyer leurs enfants étudier en Europe ou aux USA, ils font toujours face au chômage ou à des emplois très mal rémunérés de retour au pays. C’est sûrement grâce à la paresse des jeunes Nigérians que les Nigérians représentent 77% des médecins aux Etats Unis. C’est toujours les mêmes Nigérians paresseux qui travaillent pendant des heures durant dans les embouteillages et sous le soleil pour vendre leurs marchandises aux automobilistes. C’est aussi eux qui ont créé une industrie du cinéma made in Nigeria, florissante et qui s’exporte partout sur le continent et même au delà.

On avance un chiffre de 10 millions d’emplois perdus depuis l’arrivée du président Buhari au pouvoir en 2015.

Abeni, correspondante à Lagos

Pin It on Pinterest