Nollywood, le cinéma made in Nigéria s’invite à Paris

La Nollywood week est l’unique festival en Europe dédié au cinéma Nigérian communément appelé Nollywood, terme né de la contraction des mots Nigéria et Hollywood. Créé il y’a cinq ans, le festival s’est donné pour mission de faire la promotion de ce qui est aujourd’hui la seconde industrie cinématographique au monde. Pendant 4 jours il est proposé au public français le meilleur du cinéma nigérian, en présence de nombreux acteurs et réalisateurs. Cette année, l’évènement s’est déroulé du 11 au 14 Mai et 11 films étaient proposés au public. Afin de vous faire découvrir le meilleur du cinéma “made in Naija” (d’origine nigériane) nous allons vous présenter 3 films et un court métrage, une sélection qui aborde aussi bien le thème de l’amour, de la comédie et de la politique et du drame.

 

Nous commençons notre sélection par 76 un thriller politique, le tournage de ce film aura nécessité 7 ans l’un des plus longs de l’histoire de Nollywood.

Le film se déroule en 1976, pendant la tentative de coup d’état où sera assassiné le président Murtala Ramat Muhammed. L’intrigue se passe à Abuja la capitale, dans un camps militaire, où un capitaine d’armée se voit mêlé à la tentative de coup, c’est son épouse enceinte qui se battra pour le faire libérer. Le film est principalement en anglais, mais on retrouve aussi le Igbo (3e langue la plus parlée dans le pays) et le pidgin (l’anglais de rue). Nous sommes plongés dans le Nigéria des années 70, avec les femmes arborant de magnifiques coupes afro mais aussi les hommes et la bande son qui nous propose quelques tubes nigérians des années 70 en langue Igbo et Yorouba. L’intrigue et le jeu des acteurs est remarquable, vous ne vous douterez pas de l’issue de cette intrigue.

Notre seconde sélection est The wedding party, une comédie sur le thème du mariage d’un couple interethnique (Yorouba-Igbo) et la rivalité entre parents. Ce film sorti en 2016 est le premier film nigérian a généré plus de revenue qu’un film étranger au Nigéria. Vous allez découvrir 2 des cultures les plus riches de ce pays, vous serez plongez dans l’univers des mariages grandioses nigérians.

Vous allez adorer cette concurrence entre les 2 familles, Shola Shobowalé une des vétérans de Nollywood joue le rôle de la mère de la mariée et vous fera pleurer de rire.

A la fin vous n’aurez qu’une envie c’est d’aller vous offrir votre asho oké (tenue de fête cousue dans un même tissu porté par l’ensemble des invités selon la tradition Yorouba).

Notre troisième sélection est Gidi blues (gidi signifiant bon/bien en Yorouba). Le film se déroule à Lagos, comme s’est indiqué dans le titre il s’agit d’une histoire d’amour mais pas seulement. Le film aborde aussi la pression à laquelle est soumise les jeunes Africains toujours pas mariés à l’aube de leur 30 ans, homme comme femme. Le film traite également du tabou pour une jeune femme issue d’une famille très religieuse de se retrouver enceinte avant le mariage et les manigances très peu orthodoxes auxquelles ont recours certaines familles pour éviter le déshonneur.

Dans ce film vous allez découvrir les deux visages de Lagos, la capital économique du Nigéria ; le Lagos flamboyant où vivent l’élite du pays et le bidonville de Makoko le plus grand village lacustre du continent.

Notre dernière sélection est Silence, un court-métrage de 13 minutes, qui traite d’un sujet tabou et dont tout le continent Africain souffre. Ces quelques minutes nous mettent face à ce fléau dont souffre les femmes surtout les plus jeunes et l’impunité dont bénéficie les hommes. Le sujet est grave mais il est important de le soulever afin d’en épargner les futures génération.

Nollywood,
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Le silence est une production de Nollywood

 

Pour ceux qui souhaitent assister à la prochaine Nollywood week, vous pouvez vous tenir informer via leur page Facebook

https://www.facebook.com/NollywoodWeek/

 

Sisi Adouni

 

Pin It on Pinterest