Pour son marketing personnel, IBK et son épouse profitent de la misère des veuves de militaires

Les veuves de militaires existent par ce que leurs époux soldats ont donné leurs vies pour la nation malienne. Ces veuves de militaires sont misérables par ce que premièrement, les salaires de leurs époux sont très bas et deuxièmement par ce que les  pensions versées à ces veuves ne leur permettent pas de vivre correctement. Il faut rajouter à ce tableau le rôle pas très honnête du régime IBK qui s’est montré insensible aux doléances des soldats au front.

Le couple présidentiel a offert des moutons et bœufs aux veuves de militaires dans plusieurs casernes militaires du Mali. Certes la fête de l’Aïd el-Kebir est un jour de partage selon la religion musulmane mais elle ne dit pas d’y mêler les caméras et photographes lorsqu’on vient en aide aux plus démunis.  Si l’acte du président qui consiste à faire du social est à saluer,  encore faut-il dissocier la personne du président de celle d’Ibrahim Boubacar KEITA.

En ce 31 Août 2017, nous ne savons pas si ce sont les fonds publics qui ont servi au couple présidentiel à se payer un « personal branding » ou les fonds propres du couple présidentiel.

Cette opération médiatisée en grande pompe par ORTM interposée n’est ni plus ni moins qu’un marketing personnel du couple présidentiel contesté dans tous les compartiments. Le coupe se rachète la sympathie des maliens à travers une action sociale nauséabonde.

Les veuves de militaires méritent mieux qu’une exposition cathodique orchestrée par le régime IBK.

Ni la forme ni le fond ne respectent ces veuves et leurs orphelins. Il aurait été plus honnête de venir en aide à ces victimes collatérales de la mal gouvernance à l’abri des projecteurs. Les seuls gagnants de l’opération sont Ibrahim Boubacar KEITA et son épouse.

IBK est un homme dont la générosité envers les siens est légendaire, cependant il  ne convoque pas la presse lorsqu’il attribue des postes à sa famille. IBK ne fait pas appel à l’ORTM lorsqu’il offre des  opportunités à Karim KEITA son fils député. L’épouse du président non plus ne fait pas appel à l’ORTM lorsqu’elle fait des largesses à ses frères et sœurs. C’est indigne d’afficher  de la sorte la misère de ses compatriotes qu’on a contribué à  affaiblir. Le peuple ne doit pas s’y méprendre avec IBK qui veut soigner son image de président en échec. il veut rebondir après la marche arrière forcée imposée par le peuple malien à travers son projet de référendum  constitutionnel.

En lieu et place des actions sociale, IBK et son épouse devraient plutôt exhorter leur fils Karim KEITA non moins député et président de commission défense de l’assemblée nationale à voter des lois en faveur des soldats vivants et par ricochet des veuves de militaires.

Un pays dans lequel la production se limite à l’acquisition de terrain ne peut pas se payer le luxe de faire du social. Le type de social proposé par le couple présidentiel consolide plutôt la misère. Personne ne souhaite être montré du doigt comme étant pauvre et misérable. Lorsque c’est le président de la république qui le fait, l’acte devient une construction de désolation. La seule réponse à un fléau ne peut être un cache misère.

Il faut  respecter les droits des soldats et des veuves puis chacun pourra s’offrir un mouton le jour de l’Aid. Se prendre en photo avec les récipiendaires de son aide semble intéressé. On peut soupçonner le couple présidentiel d’avoir profité de l’extrême fragilité des veuves de militaires tombés sur le front.

 

Elijah De BLA

Pin It on Pinterest