Mohamed Ali BATHILY fait partie des piliers de ce que le Mali a comme gouvernement. Nous sommes obligés d’admettre qu’il y’a un gouvernement puisque le budget national prévoit des versements de salaire au titre du gouvernement.

On peut reprocher tout ce qu’on veut à la gouvernance du président IBK, à son gouvernement et à l’assemblée nationale acquise à sa gloire mais on ne peut pas voir comme une normalité la sélection adverse du ministre Mohamed Ali BATHILY. Mohamed Ali BATHILY, membre du gouvernement à différents postes depuis 2013 a un positionnement frauduleux. Il utilise le pouvoir que le gouvernement lui octroi pour lui infliger la pire des infidélités. Il choisi ses cibles de manière à ne jamais froisser le chef de l’état et sa famille. Il choisit ses thèmes en évitant d’aborder ceux qui concernent le président et sa famille.
Le jugement d’un ministre n’est pas un baromètre fiable dès lors qu’il s’agit de son propre gouvernement. Que dirons nous si nous devons nous contenter de ce que les ministres disent de leurs collègues. Si nous applaudissons Mohamed Ali BATHILY aujourd’hui pour ses critiques, que dirons nous s’il se met à encenser le gouvernement pendant la campagne ?

Mohamed Ali BATHILY est l’émanation de l’inexistence d’un état au Mali. Un ministre qui joue plus d’une fois contre son équipe est démis de ses fonctions dans tout pays sérieux.
Le cas du Mali est un paradoxe d’autant que les opposants bénéficiant de tous les droits pour critiquer le gouvernement et la gouvernance ont été traités de tous noms d’oiseaux. Les « petit monsieur » et «les aigris» ont précédés les « fasso denw djougou » et « les drogués »pour qualifier l’opposition et les réseaux sociaux qui ont critiqué l’action gouvernementale. Comment comprendre qu’un ministre puisse impunément adresser des tirs inamicaux à chaque sortie ? Le chef du gouvernement, le chef du RPM et le président de la république ont-ils tous peur du ministre Mohamed Ali BATHILY?
Dans un pays où des journalistes disparaissent après des articles dénonçant la corruption, quelle est la logique qui laisse l’opportunité à un simple ministre de faire l’opposant dans le gouvernement ? Un pays qui trimbale ses organes de presse devant la juste doit-il permettre à un ministre de s’essuyer sur le gouvernement et sur ses collègues ministres ?

Mohamed Ali BATHILY n’a jamais émis de critique sur lui-même et son département. Le foncier malien donne pourtant le tournis aux maliens. Il y’a à manger et à boire si on fouille. Un seul terrain peut être vendu à dix personnes avec des vrais faux titres de propriétés. Des villages entiers ont été vendus si on en croit au député Oumar Mariko. La spéculation foncière à Bamako et dans le reste du Mali n’est plus un secret. Ceux qui en bénéficient sont connus. Pourquoi certains maliens sont dépossédés de leurs terrains sans jamais pouvoir recouvrer leurs biens?

Au-delà du fait que la solidarité gouvernementale doit être la règle, le ministre Mohamed Ali BATHILY serait cohérent s’il laissait son propre cabinet le critiquer et s’il critiquait le président IBK.
Mohamed Ali BATHILY excelle dans l’art des tires inamicaux. Lors de la crise du consulat du Mali à Paris qui a vu le collectif mains propres prendre le contrôle du consulat pendant 11 jours et 10 nuits, l’auto proclamé envoyé spécial était arrivé à Paris sans ordre de mission. Mis devant le refus de reconnaissance du collectif, il s’en est allé rassembler les maliens à Saint Denis pour accuser le collectif d’avoir refusé son ordre de mission. À cette occasion il montra son manque de solidarité avec l’ambassadeur Cheick Mouctary DIARRA qu’il accusa publiquement de vouloir boycotter sa mission. Il ne cachait mal sa satisfaction d’entendre le collectif mains propre exiger la démission des ministres Abdoulaye Diop et Abdrahamane SYLLA.

Pour finir, Mohamed Ali BATHILY serait efficace s’il démissionnait du gouvernement. Le gouvernement n’est pas le seul endroit où l’on peut aider son pays. Il n’est ni l’homme providentiel ni le plus compétent. Le respect des ministres est un minimum quand on fait la promotion de ses qualités d’homme intègre. La solidarité gouvernementale est la règle dans tous les pays sinon on démissionne.


Elijah de Bla

 

Pin It on Pinterest