Algérie: une quarantaine de migrants maliens en détresse.

Nous avons été alerté ce Dimanche 9 Avril 2017 par un message vocal en provenance d’Algérie. Après des échanges entre les expéditeurs dudit message et d’autres maliens de France qui nous ont contacté également, nous avons décidé d’en savoir d’avantage. Ce Lundi, en début de soirée, nous avons réussi à joindre Sékou Sissoko l’un des quarante migrants en détresse en Algérie.

Ils font partie d’un groupe composé d’ivoiriens, de Guinéens, de Sénégalais etc… La gendarmerie algérienne leur a ordonné de quitter le territoire algérien à la suite d’un contrôle d’identité et d’un jugement par un juge. L’ordre de quitter l’Algérie leur a été notifié dans un document remis à chacun. N’ayant ni argent ni moyen de déplacement, ils ne peuvent quitter le pays. D’ailleurs Sekou Sissoko reconnait que leur but n’est pas de quitter le territoire, cependant ils n’ont ni à manger ni toit. Ils subsistent grace à l’aide du voisinage. Ils sont partis du Mali par crainte du spectre de la misère.

Il est nécessaire de porter cette détresse à la connaissance des maliens et de leurs autorités de manière à éviter un drame dit de l’immigration. Les autorité consulaires et diplomatiques  du Mali en Algérie n’étaient pas informés au moment de l’interview. Il est urgent que les autorités maliennes portent secours à ces ressortissants maliens soit pour les rapatrier au Mali soit pour trouver une solution de séjour conforme avec l’Algérie.

Elijah De BLA

Pin It on Pinterest