Affaire Paul BORO: le ministre de la sécurité intérieure dément un communiqué mais n’évoque pas l’homme

Ministre de la sécurité intérieure
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Communiqué de démenti du ministre de la sécurité intérieure Salif TRAORE


Le ministre de la sécurité intérieure du Mali à travers sa page Facebook vient de démentir à travers un communiqué un autre communiqué qui circule depuis la mi-journée sur les réseaux sociaux maliens. Ce premier communiqué qui ressemble en tout point à un officiel avec les bons codes ne serait ni l’oeuvre du ministère ni celui du ministre. Le ministre de la sécurité intérieure a donc tenue à clarifier les choses. Il se réserve le droit de poursuivre en justice l’auteur. En français simple, cela signifie qu’il ne va rien faire. S’il voulait le faire, la phrase aurait pris une tournure plus incisive dans le genre  » je vais poursuivre les auteurs »

Suite à l’enlèvement de Paul BORO un proche de l’opposant Soumaila CISSE dans le nuit du 26 Août, aucun communiqué officielle du ministre de la sécurité intérieure n’a informé la population sur l’état des lieux.

Le ministère de la sécurité intérieure doit veiller quand les maliens sont en danger et quand il faut rétablir l’ordre toujours dans l’optique de la sécurité des maliens. Bientôt 72 Heures après la disparition d’une personnalité politique, aucune communication du ministère de la sécurité n’est venue rassurer les maliens.

La célérité avec laquelle le ministre a tenu a démentir le vrai faux communiqué qui circule sans toucher un mot au sujet de la disparition de Paul BORO en dit long sur l’utilisation du pouvoir dont dispose le ministre de la sécurité intérieure.

Paul BORO
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Enlevé dans la nuit du 26 au 27 Aout 2018, PAul BORO est toujours introuvable


Est-il prioritaire de se désolidariser d’un vrai faux communiqué ou d’informer la famille de BORO et la communauté malienne sur l’enlèvement de ce dernier? Ce communiqué du ministre Salif TRAORE présente deux failles donc deux informations sous-jacentes. La première est la déshumanisation de certaines catégories de maliens. N’exprimer aucune inquiétude suite à l’enlèvement d’une personnalité politique est une forme de distinction entre maliens de seconde zone et les autres. La seconde information est la possibilité de réaliser à la perfection un vrai faux document officiel. Si tout ceci était prévisible, on n’en demeure pas moins effrayé.
Nous finirons par trouver du pétrole à Bamako à force de creuser. Quand on croit qu’on a touché le fond, on découvre un sous fond le lendemain. Le ministre Salif TRAORE aurait pû donner des informations au sujet de Paul BORO où s’en inquiéter.

Elijah De BLA

Pin It on Pinterest